Association défendant l'égalité parentale * le droit des enfants à leurs deux parents de manière égale.

Pour nous contacter
01.47.70.25.34

Chers adhérents, chers lecteurs,

Bonjour à tous.

Permettez-moi tout d'abord de vous remercier pour l'intérêt que vous portez à notre association.

Alors même que vous pensiez que la Famille ne pouvait être que source de Bonheur et de Joie, vous avez été confrontés aux « affaires familiales » qui suite à votre séparation ou votre divorce, vous ont laissé un terrible goût d'amertume… ou pire encore.

En effet, pourquoi – les papas en particulier – doivent-ils faire l'objet de tant d'injustice et d'incompréhension lorsqu'il s'agit de trouver une issue simplement « convenable » à ces « affaires familiales », au nom de l'intérêt de l'enfant dicté de façon régalienne par des personnes qui n'ont aucun amour pour nos enfants.

Vous avez accepté bien naturellement de soigner, d’éduquer et de veiller sur vos enfants dès leur naissance, avec tout l'amour dont ils ont besoin…. et du jour au lendemain vous devriez accepter Non Représentation d'Enfants, Déménagements Abusifs, Syndrome d'Aliénation Parentale, entorses à l'Autorité Parentale Conjointe et autres Allégations ou Dénonciations Calomnieuses ?

Certes non, nous en sommes bien convaincus !!!

Comme vous l'imaginez aisément, chez SOS PAPA nos équipes sont nécessairement constituées de bénévoles bien sûr mais encore plus assurément de Pères qui ont vécu des expériences similaires.

Comme vous le savez aussi, loin de toute doctrine politique, sexiste ou revancharde notre démarche est avant tout de venir en aide aux parents – surtout des pères et aussi parfois des mères – souvent démunis devant ces injustices flagrantes. De façon primordiale, il s’agit de  rétablir l'égalité des chances pour tous les enfants, à avoir un lien satisfaisant, c'est-à-dire équilibré, avec leur deux parents (droit encore réitéré dans la Convention des Droits des Enfants ).

En effet, qui peut croire qu'un Père qui se sépare ou divorce, imagine se séparer de ses enfants.  Nul enfant ne pourrait croire cela, pourquoi des adultes censés sont amenés à agir comme s’ils croyaient à cette abomination.

Même si le législateur a tenté de promouvoir la pacification du divorce, la résidence alternée puis la médiation familiale…. des résistances énormes subsistent. En cette fin de quinquennat, il appartient à l’ensemble de la classe politique de procéder à la réforme législative qui s’impose pour cette cause  – simplement humaine – qui n’est bien sur ni de droite ni de gauche. Il appartiendra dès lors à chacun des parents, grands-parents et familles concernés d’en tirer des enseignements.

En ce qui nous concerne, croyez bien qu'avec votre aide à tous, nous œuvrons quotidiennement pour initier et favoriser un changement des habitudes et des mentalités en profondeur. Mais n'oubliez pas que nous sommes malgré tout, tous conjointement responsables de ce que nous acceptons insidieusement jour après jour et qu'ils nous appartient d'écrire notre avenir et de dessiner celui de nos enfants.

Bien sincèrement.

Fabrice MEJIAS, Président

 

 

La séparation (mon fils avait un mois) m'a été imposée le jour de son baptême puis s’en sont suivies quasiment 5 années sans pouvoir exister auprès de lui.
Après 5 jugements et ordonnances et une condamnation de la mère en Correctionnelle, je vois mon enfant un week-end… puis elle déménage. La première fois à Reims, puis à Troyes et enfin à Caen.
Aujourd'hui mon fils a bientôt 20 ans et nous sommes très proches malgré tout, même si il s'est encore une fois éloigné pour ses études. Sa mère elle, est revenue en région lyonnaise…
J'ai rejoint l'association il y a bientôt 9 ans, d'abord en tant que membre sur Paris (je faisais l’aller-retour sur Reims pour voir mon fils) et ensuite en tant que Délégué Régional pour la région Lyonnaise, délégation que j'ai créée.
Après avoir connu et travaillé avec la totalité des présidents qui se sont succédés à la tête de SOS PAPA, j'ai été élu Membre du Bureau Exécutif à l'Assemblée Générale 2010.
Suite à une recomposition du Bureau Exécutif, j'ai été nommé Président en date du 28 septembre 2011… et toujours délégué régional.
Conformément à ma candidature de 2010  à l’A.G. j'accompagnerai l'association dans les meilleures conditions jusqu'à la prochaine Assemblée Générale.

Mon parcours personnel :

La séparation (mon fils avait un mois) m'a été imposée le jour de son baptême puis s’en sont suivies quasiment 5 années sans pouvoir exister auprès de lui.
Après 5 jugements et ordonnances et une condamnation de la mère en Correctionnelle, je vois mon enfant un week-end… puis elle déménage. La première fois à Reims, puis à Troyes et enfin à Caen.
Aujourd'hui mon fils a bientôt 20 ans et nous sommes très proches malgré tout, même si il s'est encore une fois éloigné pour ses études. Sa mère elle, est revenue en région lyonnaise…
J'ai rejoint l'association il y a bientôt 9 ans, d'abord en tant que membre sur Paris (je faisais l’aller-retour sur Reims pour voir mon fils) et ensuite en tant que Délégué Régional pour la région Lyonnaise, délégation que j'ai créée.
Après avoir connu et travaillé avec la totalité des présidents qui se sont succédés à la tête de SOS PAPA, j'ai été élu Membre du Bureau Exécutif à l'Assemblée Générale 2010.
Suite à une recomposition du Bureau Exécutif, j'ai été nommé Président en date du 28 septembre 2011… et toujours délégué régional.
Conformément à ma candidature de 2010  à l’A.G. j'accompagnerai l'association dans les meilleures conditions jusqu'à la prochaine Assemblée Générale.

Post to Twitter Post to Facebook