Notre marraine parle de la dérive pseudo féministe

Si vous souhaitez laisser votre avis sur les sujets d'actualité dans le domaine de l'égalité parentale ...
Par contre, ce n'est pas l'endroit pour expliquer son propre dossier ou poser des questions sur sa situation. Il y a d'autres rubriques sur ce forum mieux adaptées.

Notre marraine parle de la dérive pseudo féministe

Message non lude Animateur SOS PAPA » Jeudi 29 Juin 2006, 22:56

Pour info :

En suivant ce lien : http://www.genethique.org/revues/revues ... 0629.1.asp

Article sur notre marraine Evelyne Sullerot et son nouveau livre qu’elle nous a dédicacé lors de notre Assemblée Générale SOS PAPA 2006

Vous noterez la phrase : "nous voulions libérer et responsabiliser les femmes, et favoriser l'harmonie dans les couples et la famille" et elle observe le dérapage du mouvement féministe vers "la guerre des sexes entraînant la négation du couple et l'élimination des pères". Le mouvement nous "a échappé", déplore la co-fondatrice du planning familial, "les féministes sont allées trop loin, elles se sont construites dans la haine et la victimologie"

Cette phrase s’adresserait elle à nos « amies » de l’Enfant d’Abord ?

On notera que cette phrase, que l'on ne peut qu'applaudir, rejoint la déclaration du livre célèbre d'une autre "vraie" féministe, Elisabeth Badinter "Fausse Route"
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude chrichine » Vendredi 30 Juin 2006, 1:08

Qualle belle phrase, tellllllement réaliste !
cette phrase me renvoit une image de tribu d'amazones, où l'homme, le mâle n'a pas sa place, où son rôle est de procréer. Sauf que dans notre société, nos amazones à nous, elles calculent les euros. Elles comptent l'argent que leur progéniture va bien pouvoir leur rapporter !
pffff..... LA-MEN-TABLE !
(petit coup de gueule d'une Chrichine en colère)
chrichine, la femme de "l'autre parent"
chrichine
Posteur arrivant
 
Messages: 1
Inscription: Mercredi 28 Juin 2006, 19:37
Localisation: SEINE ET MARNE

Message non lude maria » Samedi 8 Juil 2006, 12:48

je ne sais pas à qui cette phrase s'adresse :roll: mais elle peut être mise au masculin et s'adresser à un "branche dissidente" de sos Papa qui applique -hélas pour le reste de l'assoc des méthodes à la limite de la loi (vol du carnet de famille, confiscation de véhicules, montages photos...etc) et tiens un discours "droits des pères" où celui des mères semble disparaitre en oubliant la réalité des droits de la femme dans notre pays...
:D maria
Tiens bon, ta vie t'aime !
maria
Posteur arrivant
 
Messages: 9
Inscription: Mardi 16 Mai 2006, 12:51
Localisation: La celle st cloud

Branche dissidente

Message non lude Animateur SOS PAPA » Samedi 8 Juil 2006, 16:03

Je ne sais pas de quelle "branche dissidente" il s'agit, mais si elle est dissidente ( soit exclue par SOS PAPA soit partie d'elle même ) c'est justement parce-que ces gens n'avaient pas une conception de la coparentalité compatible de la philosophie SOS PAPA.

A SOS PAPA, il ne peut y avoir de "guerre des sexes" puisque nous militons pour une vraie "coparentalité"
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude interim » Samedi 8 Juil 2006, 17:08

A propos de vrai coparentalité et de la place du père, une photo que je viens de prendre dans mon quartier:

Image


D'accord, on ne peut pas régulariser tout le monde. Mais cette image m'a interpellé.



Je vais ajouter l'article 9, la séparation d'avec les parents, paragraphe 4:

4. Lorsque la séparation résulte de mesures prises par un État partie, telles que la détention, l’emprisonnement, l’exil, l’expulsion ou la mort (y compris la mort, quelle qu’en soit la cause, survenue en cours de détention) des deux parents ou de l’un d’entre eux, ou de l’enfant, l’État partie donne sur demande aux parents, à l’enfant ou, s’il y a lieu, à un autre membre de la famille les renseignements essentiels sur le lieu où se trouvent le membre ou les membres de la famille, à moins que la divulgation de ces renseignements ne soit préjudiciable au bien-être de l’enfant.
Les États parties veillent en outre à ce que la présentation d’une telle demande n’entraîne pas en elle-même de conséquences fâcheuses pour la personne ou les personnes intéressées.


L'expulsion est bien prévue par la loi. De 9.1 et 9.3, tout est fonction de l'intérêt supposé de l'enfant. Je relève tout de même 9.2:

2. Dans tous les cas prévus au paragraphe 1 du présent article, toutes les parties intéressées doivent avoir la possibilité de participer aux délibérations et de faire connaître leurs vues.
interim
 


Retourner vers Discussions d'actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron