une histoire, de plus.

Témoignages et interventions relatifs aux dénonciations calomnieuses et informations signalantes abusives, ces fléaux de notre société qui consistent pour un adulte à accuser mensongèrement un parent en provoquant la mise en route de principes de précaution injustifiés pouvant aller jusqu'à rompre toute relation Enfants-Parent (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

Message non lude patapouf » Jeudi 18 Déc 2008, 23:20

avec toute ma sympathie, ayant un début de parcours similaire au tien, mais contrairement a toi, ni la police ni le juge n'ont cru ma douce et tendre épouse.... garde a la mère quand même, on ne change pas une formule éprouvée et qui gagne a tous les coups......
patapouf
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 49
Inscription: Mardi 15 Aoû 2006, 10:57
Localisation: sud est

Message non lude Ullysse » Jeudi 18 Déc 2008, 23:38

dans un cas comme cela, une chose est sur.
ne rien laissé passer. RIEN.
si ça n'a pas marché une fois, elle risque d'y rejouer.
autant qu'il y est des traces de mensonge, pour avoir une chance de limiter la casse.
Ullysse
 

Message non lude Mercutio » Jeudi 16 Juil 2009, 17:59

et beh ...

je reste sans voix!

t'en es ou depuis?
Mercutio
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 730
Inscription: Mardi 14 Juil 2009, 14:27
Localisation: Dordogne

Message non lude Ullysse » Jeudi 16 Juil 2009, 18:31

J'en suis a faire des constats.

Des faits, et uniquement des faits.

Le premier d'entre eux, c'est qu'il n'y a pas une justice, mais des justice.

La pénal, qui même si l'on a cherché a plomber le fonctionnement, avec Burgau, ne marche pas trop mal. Dans le sens, ou qui que ce soit, sans argent, peut arriver a s'en sortir. Tout est contrôlé, même si l'on a, comme moi, un avocat plus incapable qu'autre chose. Le juge d'instruction, fait ce qu'il a a faire, et la vérité arrive a pointer le bout de son nez.
C'est long, mais ça marche. Non lieu, avec circonstance aggravante pour Mme qui ne pouvait ignorée qu'elle mentait.

Et il y a les sous justices.
Celles des sous magistrats.
Celle ou rien n'est contrôlé, ou tout ce passe au niveau du 6ème sens (quelque peu embué).
Tu tombe sur un magistrat qui n'a pas aimé la partie de jambe en l'air, la veille au soir, avec madame, il en veut a bobonne et tu gagnes, sans rien avoir a faire.
Tu tombes sur une magistrate qui n'a fait que viser une fonction dans un but "féministe" et t'es grillé. Tu peux gesticuler, hurler, faire ce que tu veux, elle te plombe et tu n'as que les yeux pour pleurer.

Le tableau mis en place, ce qu'il ce passe en ce moment.

Un, et ça surprend, je suis toujours là.

Deux, je ne supporte plus que l'on me parle de séparation, dans cette histoire. Ce n'est et n'a jamais été le cas. Juste un homicide familial en règle. Avec pour but, ou me faire coller en taule des années, ou mieux, me pousser a me suicider.
C'est raté dans les deux cas. (tralala)

Trois, j'ai renoué des liens, même minuscules, avec mes enfants, et même si ce n'est pas grand-chose, c'est un premier pas. Avec le plaisir que ça ce passe très bien. Qu'ils aiment me voir.
La tour Eifel, est quand même relativement haute. Les dix premières marches d'escalier de cette tour, ne sont rien a coté de la tour elle-même. Mais sans ces premières petites marches, tu ne peux arriver en haut. Donc, marche après marche, je monte doucement. toute petite reprise de contact avec mes enfants, comme les premières marches. mais c'est aussi un grosse bille pour la suite.

Quatre, Mme n'arrête pas. On ne change pas un comportement pareil, sans y être poussé. Donc, fidèle à elle-même, elle fait de nouvelles victimes tous les jours. Toujours le même mode opératoire. Elle se retrouve déjà avec deux procédures pour dénonciation diffamatoires. Ce qui ne peut que m'aider. Sans parler du reste. De quoi occuper un gendarme a plein temps, ce bestiaux.

Cinq, ça commence a me courir quand même. Mais une chose est sur, j'ai appris a ne jamais laissé paraître ma colère. J'ai le droit d'être en rogne, de le dire, de l'expliquer. Mais, maitriser cette colère, c'est montrer que l'on n'est en aucun cas un danger en quoi que ce soit. A utiliser sans modération.


Pour le moment, c'est vacances dans les TGI. Rien ne bouge. Ce qui laisse du temps pour préparer le reste. Mais je pense que ce n'est plus une question de mois. Il y a trop de personnes touchées, trop d'infractions, trop de communications entre les victimes, pour que la situation n'évolue pas. Une chose et sur, le jour ou ça va bouger, ça ira très vite.
Faut il qu'une personne décide qu'il est l'heure de ranger madame au placard, pour que ça bouge.

Merci.
Et quoi qu'il arrive, ne lâchez jamais. Jamais.
Vos enfants, comme les miens, méritent tous nos sacrifices.
Ullysse
 

Message non lude Ullysse » Vendredi 13 Nov 2009, 11:02

pour clôturer l'affaire criminel, une ordonnance de non lieu, rendue 30 mois après la mise en examen.
cette ordonance ne fait que reprendre mes propre dires. Avec, et c'est gratiné, ce que je ne savais pas sur ce "monstre".
depuis d'autres victimes de cette même personne ont eu a faire a la justice, et la justice ne semble pas avancer bien vite.

la suite, plus tard. peut être.
Ullysse
 

Re: une histoire, de plus.

Message non lude real13 » Mardi 8 Mar 2016, 20:31

J'ai vécu la même chose, mais avec la case prison en moins, mais 2 garde à vue, dont une une journée complète.

Aujourd'hui, je ne veux plus aucun contact avec la mère. Je change de trottoir, si je la croise. C'est quelqu'un de trop dangereux pour moi.

Les enfants, j'ai la garde classique à la con, mais , je suis tellement endetté que je peux me permettre de les prendre qu'environ 5 ou six jours par an.

Voilà, la réalité en ce 8 mars 2016, journée de la femme.

Heureusement qu'elles ne sont pas tous vénale.
real13
Posteur arrivant
 
Messages: 10
Inscription: Lundi 15 Fév 2016, 15:51

Précédente

Retourner vers Accusations mensongères (AM)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron