La délégation Picardie au Ministère de la Famille le 19/1

Recueil des participations des dirigeants de SOS PAPA aux réunions et missions officielles (lecture seule)

La délégation Picardie au Ministère de la Famille le 19/1

Message non lude Super Papa » Dimanche 15 Jan 2006, 20:16

La délégation SOS PAPA "Picardie" sera reçue au Ministère de la Famille, ce jeudi 19 janvier 2006.

Ce rendez-vous fait suite aux démarches de Jacques Bergez auprès de Mr le Député Edouard Courtial (UMP, Député de l'Oise), très sensibilisé par la cause des pères privés de leurs enfants.


"Nous souhaitons informer Mr le Ministre de la mise à l'écart trop fréquente des pères séparés et divorcés :

Processus d'exclusion par :

- Allégations mensongères,
- Eloignement géographique volontaire
- Aliénation parentale (qui commence enfin à être reconnue par la Justice, voir publication récente du Docteur DELFIEU, Experts N°37 juin 2005)...
- Non réprésentation d'enfant
- Non respect du droit de surveillance de l'éducation

etc...

Ce sera l'occasion de rappeler le rôle important et parfois dangereux "joué" par les services sociaux dans ce phénomène d'exclusion.

En effet, leurs interventions se révèlent prépondérantes vu le peu de temps que peuvent consacrer aux "dossiers" les juges aux affaires familiales et les juges des enfants (nou sen avons eu un triste exemple avec l'affaire Outreau!).

Nous rappellerons qu'il est préoccupant pour l'avenir de nos enfants qu'un seul travailleur social puisse décider de l'avenir de nos enfants et dans le cas des enfants placés, d'avoir tout pouvoir de coercition sur les droits des parents et des enfants.

Didier quiertant, délégué SOS PAPA PICARDIE".
Super Papa
 

Compte rendu de la visite au ministère de la famille

Message non lude Super Papa » Vendredi 20 Jan 2006, 19:55

La délégation de SOS Papa Picardie a été reçue par le conseiller de Mr Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille.

Après avoir présenté l'association SOS Papa, nous avons souhaité l'entretenir de le mise à l'écart trop fréquente des pères séparés et divorcés.

Nous lui avons rappelé le rôle souvent prépondérant joué par les services sociaux dans ces processus d'exclusion ; rôle lourd de conséquences pour nos enfants lorsque les dossiers sont traités par un seul intervenant.

Il nous a semblé important d'informer le Conseiller de la nécessité d'impliquer une certaine collégialité dans le processus des enquêtes sociales que ce soit avec des travailleurs sociaux ou des personnalités de la société civile.

De même, nous lui avons fait part de nos plus vives préoccupations quand au traitement des droits de l'enfant dans notre pays. Nous lui avons rappelé que la mise en oeuvre d'une politique de protection de l'enfance efficace est une priorité de ce siècle.

Cette situation dramatique pour les enfants de ce pays a été constatée également par Mme Claire Brisset, Défenseure des Enfants, qui a réclamé en vain que soient audités l'ensemble des services sociaux.

Cette demande faite auprès du Président de la République, il y a déjà quelques années, n'avait pas été prise en compte.

Issu de la société civile et donc très au fait de ce qu'en tant que délégué, nous vivons au quotidien, le Conseiller nous a rappelé que les services sociaux dépendent des Conseils généraux et reconnaît la difficulté d'harmoniser les politiques de l'enfance propres à chaque Président de Conseil Général.

Avec satisfaction, nous avons constatés que Monsieur le Ministre est très sensibilisé, « au quotidien » selon son Conseiller, à ces problèmes.

Mr Philippe Bas a d'ailleurs diligenté des audits de quelques services sociaux ces dernières années.

En clair, Monsieur le Ministre considère qu'il est urgent de revoir en profondeur la politique de l'enfance en France et se fixe deux objectifs pour les mois qui viennent :

:arrow: Tout d'abord, une réflexion sur la solidarité inter-générationelle dans le cadre de la Conférence de la Famille 2006 sera menée.

:arrow: Ensuite, une réforme en profondeur de la politique de protection de l'enfance va être mise en chantier dès cette année.


Bien entendu, les réticences semblent nombreuses surtout de la part des différentes structures travaillant dans le domaine de l'enfance.

Je pense que nous pouvons être satisfait du travail accompli par Monsieur Philippe Bas, mais bien sûr, nous devons rester vigilant devant les réformes annoncées.
Super Papa
 

Compléments

Message non lude Super Papa » Vendredi 17 Fév 2006, 11:02

Le Conseiller de Mr Bas, Ministre Délégué, nous a informé de l'existence d'audits effectués auprès de l'Aide Sociale à l'Enfance par l'Inspection Générale des Affaires Sociales. Ce fut en effet le cas en 2000 pour ce qui concerne les départements de l'Essonne, la Gironde, le Bas-Rhin et l'Eure.
cet audit est disponible sur le lien suivant :

http://www.social.gouv.fr/htm/actu/ase/0r.htm

Le constat est accablant, et correspond à ce que SOS Papa relève au quotidien. Le rapporteur relève:
"A la limite, certains dossiers ne sont pas sans
évoquer une forme de maltraitance institutionnelle à
l’égard des familles et enfants concernés"

La nécessité de réformer la politique de la protection de l'enfance est bien un enjeu majeur de ces prochains mois. Fort heureusement, nous avons pu constater que Mr Bas est pleinement conscient de cet enjeu.
Super Papa
 


Retourner vers Les participations officielles de SOS PAPA en faveur du droit des enfants

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron