20 sep 22h55 sur Fr 2 : la pédophilie au féminin : la VIDEO

Si vous souhaitez laisser votre avis sur les sujets d'actualité dans le domaine de l'égalité parentale ...
Par contre, ce n'est pas l'endroit pour expliquer son propre dossier ou poser des questions sur sa situation. Il y a d'autres rubriques sur ce forum mieux adaptées.

20 sep 22h55 sur Fr 2 : la pédophilie au féminin : la VIDEO

Message non lude Animateur SOS PAPA » Jeudi 13 Sep 2007, 20:21

Une information de "Collectif Justice" :

A voir : Emission INFRAROUGE jeudi 20 septembre à 22h55 sur France 2

Un sujet tabou en France : la pédophilie au féminin

Les femmes pédophiles reproduisent le même schéma que les hommes. Elles se cachent dans le milieu familial et le cercle des proches.
Leurs victimes ont du mal à se faire entendre car la société refuse encore que la sexualité féminine puisse être violente.

"L'ultime tabou : Femmes pédophiles, Femmes incestueuses" par Anne Poiret
octobre 2005
éditions Patrick Robin

Description du livre

Présentation de l'éditeur
Femmes pédophiles, mères incestueuses dans les différents pays où cette enquête a mené l'auteur, personne ne veut entendre ces mots. Le tabou cache un comportement aussi difficile à comprendre qu'à nommer. Comment fait un enfant pour survivre à cela ? Quels choix s'offrent à lui. Oublier ? En parler ? Mais à qui si personne ne le croit ? Face à ces situations impensables, la parole est souvent étouffée, la souffrance ignorée, minimisée et les droits bafoués. Reconnaître les femmes pédophiles et leurs victimes, n'est-ce pas sortir de l'angélisme lié au rôle de la mère ? Une enquête et des témoignages qui dérangent, qui renvoient aussi à notre représentation de la sexualité féminine.

Biographie de l'auteur
Anne Poiret est journaliste. Pour cette enquête, elle a d'abord rencontré des adolescents et des adultes abusés dans leur enfance par des femmes - tous ont été confrontés en plus de l'horreur à une formidable incrédulité. Anne Poiret a également interrogé des magistrats, des psychothérapeutes et les services de police ; certains nient encore aujourd'hui le phénomène. Enfin, elle a pu interviewer quelques-unes de ces femmes " agresseuses " sexuelles. En mars 2004 pour " zone interdite " (m6), elle avait déjà réalisé la première enquête jamais diffusée sur ce thème. Elle travaille actuellement à la rédaction de " C dans l'air " diffusée sur France 5.



Si vous n'avez pas réussi à voir cette émission, en voici l'intégralité ( 55mn ) : Cliquez ICI >>>>>>>
Dernière édition par Animateur SOS PAPA le Lundi 1 Oct 2007, 9:12, édité 2 fois.
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

violence

Message non lude fouque » Mardi 18 Sep 2007, 22:20

oui, les femmes sdont aussi violentes que les hommes...avec leur specificite....Elles ont aussi leurs heroines: jeanne d'Arc, Olympe de Gouge etc..
fouque
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 36
Inscription: Mercredi 23 Mai 2007, 10:37
Localisation: thailande

N'OUBLIEZ PAS CE SOIR FRANCE 2 22H55 PÉDOPHILIE AU FÉMININ

Message non lude Animateur SOS PAPA » Jeudi 20 Sep 2007, 6:59

Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Pour ceux qui on loupé cette émission : la VIDEO

Message non lude Animateur SOS PAPA » Vendredi 21 Sep 2007, 17:50

Si vous n'avez pas réussi à voir cette émission, en voici l'intégralité ( 55mn ) : Cliquez ICI >>>>>>>
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

SEDUCTION PRECOCE

Message non lude fouque » Dimanche 23 Sep 2007, 7:56

MERCI Mr Cazenave de nous avoir transmis cette emission (a l'etranger nous n'avons que TV 5), absolument passionnante et HONNETE.
Freud appelait l'abus sexuel de l'enfant "SEDUCTION PRECOCE", car c'est le decalage d'age entre entre l'adulte et l'enfant "seduit" qui est cause de tous les troubles et symptomes a venir.
Pour prendre un exemple extreme le jeune coreen qui a tue 32 etudiants de sa faculte, avait subi des abus sexuel dans sa jeunesse, et devenu "fou" il est passe a l'acte de violence absolue. C'est ainsi que font les "Amocks" dans le rituel malaysien. Ils partent (enfin partaient) un sabre a la main et tuaient toute personne qui passait a leur portee jusqu'a ce qu'on les abattent. En fait ce syndrome de 'L'Amock" exizte partout mais sans etre ritualise comme en Malaisie.
Comme dit l'une des specialistes de l'emission ( une femme) "la forme des symptomes est infinie"
Ces choses la etaient denoncees depuis la decouverte de la psychanalyse il y a plus de 100 ans, mais "l'impensable" (qui fit reculer Freud lui meme en partie a cause des reactions de la "majorite compacte"), commence quand meme a etre divulgue et passe meme a la TV.....Le temps que ca commence a atteindre le crane epais des Jafs sera long malheureusement, mais enfin, les choses pourraient soudain s'accelerer...Esperons le .
fouque
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 36
Inscription: Mercredi 23 Mai 2007, 10:37
Localisation: thailande

Message non lude Pan » Dimanche 23 Sep 2007, 10:14

Le representant de la magistrature explique que la justice n'a pas de fonction thérapeutique. Exit donc l'injonction therapeutique qui, si je ne m'abuse, est applicable aux hommes dans le meme cas (meme si parfois elle prends la forme de prescription de viagra pour les pedophiles recidivistes )
Si CA ce n'est pas de la justice sexiste....

En france, le simple fait de demander l'aide de psychologue ou de psychiatre est considéré comme un "denigrement" vu que leur role se limite lamentablement a celui d'expert.

Il semble pourtant que dans le cadre d'une AEMO la participation de ces professionels soit envisageable, mais leurs roles reste a priori limité a l'expertise et non a la fonction thérapeutique pourtant indispensable dans bien des cas.

Non seulement la France ne s'est pas doté des moyens d'aider les parents defaillants (donc egalement leurs enfants), mais en plus la methodologie appliquée est desastreuse :
-Choix des intervenants bénévoles dans des asso nebuleuses ou le critère de recrutement semble plus etre basé sur l'adhésion au dogme du papa destructeur et non sur de réelles competantce, panacé du système tout entier.

-Aucune circulation de l'informations entre les differents intervenants, voir exclusion par ces meme asso des competances des professionels ayant une approche plus "professionelle" (mediateurs, medecins, psychologue et meme CDAS) qui ne cole pas avec le rapport pré- formaté qu'attends le magistrat.

-Multiplications des intervenants, donc aucun suii ni prise en charge du problème de fond.

-et surtout, absence de reconnaissance de la thérapie familliale systémique au profit d'une approche plus personnelle qui nie l'evidence que c'est la souffrance d'un seul individu dans cette relation familliale qui est responsable de la souffrance de la famille entière.

-Cette souffrance personelle sucitera bien souvent la compation de l'educ spé qui n'est absolument pas formée pour gérer ce type de situation et entretiendra ce discourt de victime, de persecution.
De part ma propre experience, ce meme discourt, en therapie familliale, a mis en evidence l'existence d'angoisses traumatique de sa propre enfance reportée sur celle de ses enfants, le transfert de la personalité destructive de son père sur celle des pères de ses enfants. (ces therapeutes ont été ecartés de l'IOE)

-Pour terminer et en revenir au sujet du documentaire, ma fille est aujourd'hui soumisse a des comportement deviant sexuel du type maternage evoqué dans le docu, je n'avait aucun moyen de le savoir puisque ma fille n'avoque quasiment jamais ce qui se passe chez sa mère, elle se contente de me suplier de venir habiter chez moi.
Je l'ai apris de la facon la plus extravagante qui soit : c'est la mère de ma fille dans son courrier au JPE, qui a decrit elle meme les efforts qu'elle mets en oeuvre pour essayer coute que coute d'obtenir les aveux de ma fille.
La JPE est donc parfaitement au courant de cette situation.

Merci d'avoir prevenu de la diffusion de ce documentaire
Pan
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 52
Inscription: Vendredi 27 Juil 2007, 12:37
Localisation: vague

Message non lude Lulu1006 » Dimanche 23 Sep 2007, 12:54

Je rappelle que le "criminologue" - Villerbu - s'exprimant dans cette émission n'est qu'un charlatan de plus manoeuvrant près la Cour d'appel de Rennes.

J'ai eu connaissance de torche-cul de ce professionnel de l'imposture, que j'ai d'ailleurs à disposition.

Il en a détruit aussi, des gamins et des pères : exactement comme son collègue d'Outreau.


Bref : un guignol de plus dans la nébuleuse pschitttcho.
Lulu1006
 

SEDUCTION PRECOCE

Message non lude fouque » Lundi 24 Sep 2007, 11:50

Je suis allé au centre Monceau (thérapie familiale) à Paris pendant prés de 5 ans (de 84 a 89) a raison d’une fois par mois avec mes quatre enfants après avoir lu différents livres sur ce thème et l’école de Palo Alto. Sincèrement je ne pense pas que ce soit la panacée. Il y a d’autres approches. Cela m’a permis en tout cas de commencer à comprendre le fonctionnement schizophrène de la fratrie et m’a conduit à entamer une analyse profonde qui a duré plus de six ans avec un excellent psychothérapeute parisien. Dans ce domaine c’est un peu comme pour les avocats, on a rarement la chance de tirer le bon numéro, c'est-à-dire quelqu’un qui soit a la fois compétent et qui s’engage a fond lui-même dans la procédure. Il y a beaucoup de charlatans dans cette profession. Je ne dis pas que la thérapie systémique n’ait pas eu certains effets sur mes enfants mais j’aurais aimé qu’elle les amène a une remise en question profonde par le divan de l’analyste et plusieurs fois par semaines. Seule ma fille ainée qui a 48 ans, après un parcours très pénible et compliqué s’est décidée enfin en 2001 a entamer une psychanalyse qui a malheureusement été interrompue en 2006 par la mise a la retraite de son analyste. …Encore une bizarrerie…
Mon fils, pendant les huit années de claustration avec sa mère, couchait dans son lit ai-je appris lors d’une enquête socio médicale faite huit ans après ma demande en divorce et que je ne parvins à obtenir qu’après des manifestations publiques qui intimidèrent les juges de Rouen, dont la mairie avait alors les mêmes couleurs politiques que celles de la ville de Brest, dont le sénateur maire était ami de mon ex beau père. En 1959 mon ex beau père, ancien commissaire de police m’avait dit : « si vous voulez faire votre service militaires a Brest, Jacques, c’est facile je téléphone a L… ». Ce L…était le maire de la ville, ami du maire de Rouen, et qui avait fait la une du Nouvel Observateur en aout 1973 sous le titre : « Le scandale de l’été », et qui dénonçait des manœuvres immobilières illicites concernant ce haut personnage (politiquement parlant).
Dans les premières années de mon divorce (début 67), je suis allé voir plusieurs médecins, spécialistes ou généralistes, mais tous s’alignaient ( a l'exception du professeur Duche de la Salpetriere qui m'encourragea meme a manifester en 1973) sur les décisions du pouvoir judiciaire et j’étais vu d’un tres mauvais œil. Une femme médecin de la PMI (protection maternelle et infantile), me regardait comme une poule ayant trouve un couteau parce que j’osais demander la garde de mes quatre enfants, en affirmant que mon ex était dangereuse…Quoi, j’osais remettre en question le tabou de la mère infaillible ! Impensable…C’est moi qui était responsable, et “les magistrats sont de bons magistrats” me répondit t- on quand je dénonçais leurs lâchetés. C’était en 1971. Et je suis passe comme quantité d’autres pères par bien d’autres épreuves humiliantes.
L’expertise medico sociale que j’obtins en 1974 après mes manifestations fut tres ambivalente et timide surtout de la part de « l’experte psychiatre », une jeune femme mariée a un chirurgien et qui habitait dans une tres belle demeure normande des quartiers historiques de Rouen. Si le Villerbu que dénonce Georges est un dangereux charlot déguisé en thérapeute, cela ne saurait m’ étonner, tellement j’en ai vu et entendu et subi pendant bientôt 40 ans.

OUTREAU, 2 morts,CESTAS, 3 morts, Russier, 1 suicide, Mouremelon huit disparus, disparues de l’Yonne : Silence!


Ce qui est décourageant c’est que la corruption semble être une généralité qui atteint tous les corps sociaux et beaucoup d’individus.

Pour en revenir a la
SEDUCTION PRECOCE
« Du point de vue clinique, c’est Sandor Ferenczi qui poussa le plus loin la discussion psychanalytique sur ce sujet, en présentant au congrès de l’international Psychoanalytical association (IPA) de Wiesbaden en 1932 une intervention qui sera publiée sous le titre de « Confusions de langue entre les adultes et l’enfant ». Il y fustigeait l’hypocrisie de la corporation analytique et ses attitudes de « neutralité bienveillante » en montrant qu’elle répétait l’hypocrisie parentale. En conséquence, loin de guérir ou de se libérer, le patient s’enfermait dans la cure.
« Sans abolir la dimension du fantasme, Ferenczi revendiquait que fut prise en compte, dans et par la psychanalyse, l’existence de séductions réelles. « Même des enfants appartenant à des familles honorables et de tradition puritaine, sont plus souvent qu’on n’ose le penser, les victimes de violences et de viols. Ce sont soit les parents eux même qui cherchent un substitut à leurs insatisfactions de cette façon pathologique, soit des personnes de confiance, membres de la même famille (oncles, tantes, grands parents), soit les précepteurs ou le personnel domestique qui abusent de l’ignorance ou de l’innocence des enfants. L’objection, à savoir qu’il s’agit des fantasmes de l’enfant lui même, c’est à dire de mensonges hystériques, perd malheureusement de la force par suite du nombre considérable de patients en analyse qui avouent eux même des voies de fait sur des enfants ». (extrait du « Dictionnaire de psychanalyse » de Roudinesco et Plon
-------------------------------------------------------------------- Les effets chez l'enfant victime de séduction précoce peuvent être une dépression chronique, une incapacité à fonctionner dans un cadre psychosocial normal, des troubles d'identité et d'image, du désespoir, un sentiment incontrôlable de culpabilité, un sentiment d'isolement, des comportements hostiles, un manque d'organisation, un dédoublement de personnalité et parfois, le suicide. Des études ont montré qu'une fois adulte, les victimes d'une telle aliénation ont un penchant pour l'alcool, la drogue et présentent d'autres symptômes de mal être profond (FAMILYCOURTS, §19)
fouque
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 36
Inscription: Mercredi 23 Mai 2007, 10:37
Localisation: thailande


Retourner vers Discussions d'actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron