Le rapport 2006 du défenseur des enfants

Si vous souhaitez laisser votre avis sur les sujets d'actualité dans le domaine de l'égalité parentale ...
Par contre, ce n'est pas l'endroit pour expliquer son propre dossier ou poser des questions sur sa situation. Il y a d'autres rubriques sur ce forum mieux adaptées.

Le rapport 2006 du défenseur des enfants

Message non lude Animateur SOS PAPA » Lundi 20 Nov 2006, 22:02

Le rapport 2006 du défenseur des enfants, Madame VERSINI

sur le site du défenseur des enfants : http://www.defenseurdesenfants.fr/defens/index6.htm

Ce rapport propose un statut intermédiaire ( entre parent et "inconnu" ) pour les adultes qui vivent aux cotés des enfants et participent de fait à son éducation ( beaux-parents en cas de famille recomposées, grand-parents etc ).

Sujet très délicat
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude Harald » Mardi 21 Nov 2006, 6:38

oui elle cite la mère et le beau-père, comme si le toy-boy de la mère toute puissante puisse être un PERE à la place du PERE,

danger, soyez attentifs et prudents,
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Une espèce en voie de disparition...

Message non lude Gilbert » Mercredi 22 Nov 2006, 17:48

«sujet très délicat», je vous trouve bien gentil, Monsieur le Président.

Si nous ne bougeons pas, et quand je dis nous, c'est bien sous le couvert de SOS Papa, et avec toute la force de persuasion de ses membres, c'est bien le père biologique qui va disparaître...

C'est d'ailleurs bien ce que nous avons pu entendre en long, en large et en travers au sein de l'émission de M6 programmée, hasard, la veille de la parution de ce rapport.

Comme discuté sur un autre post, ce point de vue peut se concevoir (concevoir ne signifie pas suppression du père biologique) dans le cas des enfants «sans père connu» (refus de reconnaissance, abandon...): la présence d'un «beau-père» peut être nécessaire à l'équilibre de l'enfant et «compenser» un manque.

Par contre, Monsieur Cazenave, demandez leur opinion aux papas à qui on a arraché les enfants dans une procédure de divorce, qui se battent ou se sont battus pendant des années contre la montagne judiciaire, des associations féministes et/ou leurs ex, ceux qui ont fini par renoncer à revoir leurs enfants après des dizaines de non-présentations d'enfants non sanctionnées (combien de milliers de km pour une porte close), après quelques gardes à vue, parfois quelques mois ou années derrière les barreaux sur les accusations que l'on connaît, ceux à qui on n'oublie pas de réclamer au centime près des pensions exhorbitantes, ceux qui se battent contre un silence administratif et judiciaire pesant pour retrouver leurs enfants en fuite permanente avec leur mère...

Croyez-vous que ces papas, que vous devez représenter, vont apprécier cette sinistre plaisanterie de se découvrir soudain secondaires, déchus de tous droits parce qu'un «nouveau papa», choisi par la mère, son ex, s'occupe de ses enfants en ses lieu et place?

Avez-vous lu les textes qui paraissent sur la filiation, le nom de famille? Qui croyez-vous, Monsieur le Président, demande la disparition de la légitimation (passée en douce ce premier juillet)? Qui demande le renforcement des textes pour que les mères aient tout contrôle sur la naissance de leur enfant, son nom, son père, etc... Pas besoin d'être expert pour lire entre les lignes! Si un père veut reconnaître son enfant sans l'accord de la mère, suivez-le sur son chemin de croix: vous comprendrez vite.

Monsieur Cazenave, lisez bien les propositions de cette adorable Mme Versini et réagissez, nous sommes derrière vous!
Dernière édition par Gilbert le Mercredi 22 Nov 2006, 19:44, édité 1 fois.
Amicalement,
Gilbert
Gilbert
Posteur arrivant
 
Messages: 13
Inscription: Samedi 17 Avr 2004, 9:56
Localisation: Landes

Message non lude En bateau » Mercredi 22 Nov 2006, 18:07

Sujet abordé sur le forum.

Je maintiens ma position.
Pourquoi pas ?
Mais avant de pondre ce truc, il convient de modifier d'abord les textes afin de protéger, assurer les droits du parents non gardien.
En clair, et à mon idée, tant que la mise en place de la RA telle que prévue dans le droit italien ou belge ne sera pas mis en place en France, je crois plus qu'injuste, maladroit, dangereux, d'accorder un tel rôle au nouveau conjoint.
Si cet ordre n'est pas suivi, c'est l'exclusion du parent non gardien qui est conforté (déjà que...).
En bateau
 

Message non lude Louis » Mercredi 22 Nov 2006, 18:53

Je trouve scandaleux l'audience qui est donnée à ce projet alors que la justice est incapable de garantir la place du père biologique.
Entre ce projet et la campagne contre les violences conjugales, où sont les pères qui voient peu ou pas du tout leurs enfants........
Toujours debout.
Louis
Posteur arrivant
 
Messages: 15
Inscription: Vendredi 18 Nov 2005, 11:55
Localisation: 44

Message non lude couic » Mercredi 22 Nov 2006, 19:23

Bon, à part tailler la bavette au coin du feu, comment peut on réagir efficacement à ça, nous les hommes ?
La violence est le dernier refuge de l'incompétence
couic
Posteur arrivant
 
Messages: 6
Inscription: Jeudi 8 Déc 2005, 16:05
Localisation: FRANCE

Message non lude En bateau » Mercredi 22 Nov 2006, 19:49

comment peut on réagir efficacement à ça, nous les hommes ?


En tout cas pas par mail via le site, ni son lien.
C'est vachement bien verrouillé.

Heu, au passage, "nous les hommes", si je peux me permettre "nous les pères et mères".
En bateau
 

Message non lude Waldo » Jeudi 23 Nov 2006, 1:31

il voulait dire les pères non démissionnaires
Waldo
Posteur arrivant
 
Messages: 1
Inscription: Mardi 9 Mar 2004, 4:42
Localisation: Sartrouville

Hé oui...

Message non lude Gilbert » Jeudi 23 Nov 2006, 1:45

LOUIS a écrit:Je trouve scandaleux l'audience qui est donnée à ce projet alors que la justice est incapable de garantir la place du père biologique.
Entre ce projet et la campagne contre les violences conjugales, où sont les pères qui voient peu ou pas du tout leurs enfants........


On est incapable ou ON REFUSE de faire appliquer les textes garantissant la coparentalité à l'enfant et son parent non gardien: voir consignes données pour ne pas sanctionner la non-présentation d'enfants, pour simple flagrant exemple.
Et on va se mêler de créer des textes pour embrouiller davantage encore l'enfant avec un faux papa qui va avoir plus d'importance que son vrai papa, parce que maman a décidé que j'aurais un autre papa, en attendant peut-être qu'un autre papa plus mieux encore ne vienne remplacer le super papa... Et j'vous raconte pas les frères et les sœurs, et les faux-frères, et les vraies demi-sœurs, et ceux dont on divorcera, et celles avec lesquelles on se rabibochera...
Voilà dans l'esprit du législateur (cherchez quel type d'associations se cache derrière ce noble terme!) ce que sera la Famille de demain...
Amicalement,
Gilbert
Gilbert
Posteur arrivant
 
Messages: 13
Inscription: Samedi 17 Avr 2004, 9:56
Localisation: Landes

Message non lude Harald » Jeudi 23 Nov 2006, 2:26

oui c'est la loi d'une jungle d'amazones toutes puissantes, mais aussi de leurs comlpices les hommes "clients" volontiers de nichées déjà faites,

on est au moyen-age, si on laisse faire,
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude gdu » Jeudi 23 Nov 2006, 10:52

Je pense que tout ce que propose Mme Versini est déjà applicable de fait.
Il n'y a donc pas lieu d'en faire une loi.
Il faut d'abord renforcer la coparentalité effective avant de se lancer dans de telles considérations.
Actuellement, un beau parent, avec l'accord d'un parent peut effectuer des actes usuels auprès de l'enfant : aller le chercher à l'école où à la crêche, l'emmener chez le médecin, le dentiste...
Pour moi cette loi n'a donc pas lieu d'être, même si le discours semble juste, l'application de telles mesures pourraient aboutir sur des effets réellement pervers...
J'ai bien aimé la position de l'unaf à ce sujet.
J'ai entendu Mr Cazenave interviewé à ce sujet Lundi 13h sur France info et, j'ai trouvé le discours un peu timide...(je conviens aussi qu'un journaliste peut laisser transpirer ce qu'il veut...)
J'ose espérer un peu plus de fermeté de la part de sos papa et maman.
Pour ma part, mon père étant décédé lorsque j'avais deux ans, j'ai été élevé par ma mère et son nouveau conjoint.
Ce personnage à fait partie de mon quotidien pendant 15 annnées, il m'a élevé lui aussi, soutenu dans mes démarches... même s'il n'a jamais remplacé mon père (idéalisé forcément...) il m'aurait été inconcevable de rompre les liens avec lui lorsque ma mère l'a quitté.
J'entretient encore aujourd'hui (35 ans) des relations avec lui....
Et même ça, la justice sait déjà le faire puisqu'il y à déjà eu des DVH accordé pour des situations similaires au beau parent.
Donc pour moi, Mme Versini n'a rien compris, débat sur un faux problème, tente de plaire avec de beau discours, parle du problème des séparations de plus en plus courantes...
Et n'aborde pas le problème de fond: l'effectivité de la coparentalité en France nécessaire à la construction de tout enfant issu de deux parents.
gdu
Posteur arrivant
 
Messages: 16
Inscription: Samedi 8 Oct 2005, 10:02
Localisation: 13


Retourner vers Discussions d'actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron