Help!

Certains Directeurs d'établissement scolaire ne respectent pas la circulaire en vigueur (de l'Education Nationale) relative au droit de surveillance de l'éducation, échangez ici vos expériences et vos conseils (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

Message non lude ken » Mardi 3 Juin 2008, 10:30

titimarie66 a écrit:Et non Ken...


:arrow: MAIS SI Titimarie66. Pour te rafraichir la mémoire voici par exemple un décret très récent sur le sujet...
Je te recommande particulièrement la lecture des art. D111-3 et D 111-4 du décret...


LE RÔLE ET LA PLACE DES PARENTS À L’ÉCOLE
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/31 ... 02215C.htm
"Conformément à l’article L 111-4 du code de l’éducation, “les parents d’élèves sont membres de la communauté éducative. Leur participation à la vie scolaire et le dialogue avec les enseignants et les autres personnels sont assurés dans chaque école et dans chaque établissement. Les parents d’élèves participent par leurs représentants aux conseils d’école, aux conseils d’administration des établissements scolaires et aux conseils de classe”.
Ces dispositions méritaient d’être précisées et ancrées dans un texte réglementaire notamment en prenant appui sur les bonnes pratiques déjà mises en œuvre dans les écoles et les établissements scolaires.
En effet, la régularité et la qualité des relations construites avec les parents constituent un élément déterminant dans l’accomplissement de la mission confiée au service public de l’éducation. L’obligation faite à l’État de garantir l’action éducative des familles requiert de soutenir et renforcer le partenariat nécessaire entre l’institution scolaire et les parents d’élèves, légalement responsables de l’éducation de leurs enfants.
L’École doit en conséquence assurer l’effectivité des droits d’information et d’expression reconnus aux parents d’élèves et à leurs représentants ainsi que, selon les procédures prévues à cette fin, leur participation aux instances collégiales de l’établissement. Elle doit également reconnaître les droits des associations de parents d’élèves."

------

IMPORTANT CAR C'EST UN DECRET ET NON UNE SIMPLE CIRCULAIRE:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/31 ... 01820D.htm
DÉCRET RELATIF AUX PARENTS D’ÉLÈVES, AUX ASSOCIATIONS DE PARENTS D’ÉLÈVES ET AUX REPRÉSENTANTS DES PARENTS D’ÉLÈVES ET MODIFIANT LE CODE DE L’ÉDUCATION (PARTIE RÉGLEMENTAIRE)
D. n° 2006-935 du 28-7-2006. JO du 29-7-2006

"Article 1 - Au chapitre Ier du titre Ier du livre Ier de la partie réglementaire du code de l’éducation, il est inséré une section unique ainsi rédigée :
“Section unique
Sous-section 1 - Les parents d’élèves
Art. D. 111-1 - Les parents des élèves nouvellement inscrits sont réunis par le directeur d’école ou le chef d’établissement dans les premiers jours suivant la rentrée scolaire.
Art. D. 111-2 - Le conseil des maîtres présidé par le directeur d’école dans le premier degré, le chef d’établissement dans le second degré organisent au moins deux fois par an et par classe une rencontre, qui peut prendre différentes formes, entre les parents et les enseignants. Dans les collèges et les lycées, l’information sur l’orientation est organisée chaque année dans ce cadre.
Art. D. 111-3 - Les parents sont tenus régulièrement informés des résultats et du comportement scolaires de leurs enfants notamment par l’intermédiaire du livret scolaire dans le premier degré ou du bulletin scolaire dans le second degré. L’école ou l’établissement scolaire prend toute mesure adaptée pour que les parents prennent connaissance de ces documents.
Art. D. 111-4 - Le directeur d’école, le chef d’établissement et les enseignants veillent à ce qu’une réponse soit donnée aux demandes d’information et d’entrevues présentées par les parents. Toute réponse négative doit être motivée.
Art. D. 111-5 - Lors de sa première réunion, le conseil d’école ou le conseil d’administration examine les conditions d’organisation du dialogue avec les parents. Le conseil d’école ou le conseil d’administration peut prévoir toutes actions supplémentaires pour tenir compte des spécificités locales et des orientations du projet d’école ou d’établissement. Les conditions d’accueil des parents sont précisées, ainsi que les conditions dans lesquelles ils peuvent accéder aux espaces numériques de travail. Les parents d’élèves sont informés des décisions prises, notamment en ce qui concerne le nombre, la nature et la date des rencontres prévues.
Sous-section 2 - Les associations de parents d’élèves ..."
ken
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 65
Inscription: Vendredi 9 Sep 2005, 1:29
Localisation: Paris

Message non lude agathe » Mardi 3 Juin 2008, 16:22

et TITI MARIE va te répondre que :
elle est pas payée pour faire tout ca
que les parents doivent se débouiller
enfin .............je crois .................. je supputte!

Donc le parent bien déviant, bien sappeur et bien hors la loi a des grands jours devant lui! donnez l'adresse de l'ecole , l'an prochain, celles qui seront pas en BRETAGNE , scolariseront les enfants chez vous ! :lol: :lol: :lol:
agathe
Posteur arrivant
 
Messages: 8
Inscription: Samedi 31 Mai 2008, 8:18
Localisation: Là, Là bas , ici

Message non lude titimarie66 » Mardi 3 Juin 2008, 19:27

Oui désolé, je pense que totue personne a droit à être rémunéré pour une tache ...vous accepteriez de faire des heures sup non payées ? Si on me rajoute des taches, les tribunaux ont estimé que nous deviosn nous payer plus ...
Quant au rendez vous obligatoire, seulement en cas de prof principal, sinon aucune obligation en dehors des réunions parent-profs. et les obligations que vous citez, bulletin, relevé d'absence trimestriel sont celles que je citais.
Quant à motiver un refus, très simple, pas le prof principal ... Ca c'est la li, mais il va de soi que quand l'intéret de l'enfant le nécéssite je vais aux réunions au cmp, rencontre les parents, orthophoniste... mais c'est sur pas après un recommandé voulant m'imposer des choses pour lesquelles je ne suis pas payé ! Tout le reste que vosu cittez ne nous est jamais imosé par le rectorat qui devrais alors nous payer et qu'ils n'ont pas la "ligne budgétaire" pour le faire ...
J'ai aussi des enfants et je pense que comme tout parent je n'ai pas à les sacrifier pour mon travail, donc j'ai un contrat avec des obligations précises et rémunérées, le reste ne peut nous être imposé sans rémunération comme à n'importe quel salarié ! Je vous le répète accepteriez vous des heures sup non payées ?
par ailleurs vous ne semblez pas suffisamment informé du "caractère propre" des établissements catholiques sous contrat qui sont libres d'insaturer les relations qu'ils souhaitent avec les parents . Par ex, chez nous les parents n'assistent pas au conseil de classe, mais juste à un bilan à la fin ... dans le public c'est interdit
Et les parents ne doivent pas trop se plaindre puisque nous avons des centaines d'enfants en liste d'attente pour intégrer notre institution, et ce ne sont pas des sappeur, hors la loi , juste des parents qui reconnaissent la qualité de notre travail.
titimarie66
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 323
Inscription: Mercredi 7 Nov 2007, 19:01
Localisation: amiens

Message non lude ken » Mardi 3 Juin 2008, 19:56

titimarie66 a écrit:... pas après un recommandé voulant m'imposer des choses pour lesquelles je ne suis pas payé ...Je vous le répète accepteriez vous des heures sup non payées ?
:arrow: on aura bien compris la particularité du privé: PAYER

Et les parents ne doivent pas trop se plaindre puisque nous avons des centaines d'enfants en liste d'attente...
:arrow: Bien sur, on doit se mettre à genoux et vous remercier de bien vouloir prodiguer votre savoir aux misérables parents et à leurs misérables têtes blondes. Wonderful World. Ah, j'oubliais: peut être qu'un jour une plainte de ces parents fort chanceux mais ingrats, avec demande de dommages intérêts conséquents (c'est très dans l'esprit "privé", ça aussi) vous amènera à mieux comprendre la différence entre Loi et coutumes. Bonjour chez vous.
ken
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 65
Inscription: Vendredi 9 Sep 2005, 1:29
Localisation: Paris

Message non lude razmo » Mardi 3 Juin 2008, 20:18

ooh ken, tu vas fort avec titimarie66 !

Son point de vue est intéressant dans le sens où c'est un avis de "l'intérieur".

Difficile de lui reprocher de ne pas vouloir bosser si elle n'est pas payée : il y en a qui sont payés à rien [voir] alors pkoi les heures supp ne seraient pas payées ?.. :D

Dans chaque profession, il y aura tjs la loi, l'usage de la loi, l'interprétation de la loi, les coutumes, etc, etc ....
razmo
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 659
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007, 9:37
Localisation: Paris

Message non lude ken » Mercredi 4 Juin 2008, 1:49

razmo a écrit:ooh ken, tu vas fort avec titimarie66 !
:arrow: je me suis retenu pourtant

Son point de vue est intéressant dans le sens où c'est un avis de "l'intérieur".
:arrow: je trouve au contraire son avis totalement inintéressant parce que ne faisant qu'exprimer des positions personnelles, de façon péremptoire, et en prétendant que cette position perso serait l'expression d'une "légalité" (je me tords de rire).


Difficile de lui reprocher de ne pas vouloir bosser si elle n'est pas payée...
:arrow: encore plus difficile de ne pas lui reprocher de ne pas connaitre ce pour quoi elle est payée et d'entendre fixer sous sa seule volonté divine, ce qu'elle aurait à faire ou ne pas faire. Travailler pour une institution, c'est en accepter les contraintes légales et règlementaires.


Dans chaque profession, il y aura tjs la loi, l'usage de la loi, l'interprétation de la loi, les coutumes, etc, etc ....
:arrow: sauf que quand aujourd'hui, des "instits", une dirlo d'école et un inspecteur d'académie entendent interdire par exemple à Totor, d'approcher de l'école de ses enfants lorsqu'il n'est pas sur son temps de DVH, je pense qu'il est grand temps que l'on bannisse ces coutumes justement. Et que l'on apprenne à ces personnes à lire et respecter les textes de loi et les droits des parents, quitte à perdre un peu de leur douceret confort coutumier.

ken
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 65
Inscription: Vendredi 9 Sep 2005, 1:29
Localisation: Paris

Message non lude agathe » Mercredi 4 Juin 2008, 8:06

Difficile de lui reprocher de ne pas vouloir bosser si elle n'est pas payée :


la je dois dire qu'elle a raison!

mais quand je lis , je me dis que cette instit n'aime pas son métier, il est alimentaire : POINT! et que le privé est une obligation car elle n'a pas trouve dans le public ou que l'établissemnt était proche du domicile etc.....etc......
une école catholique pourquoi ? car je ne lis aucunes compassion, aucunes tolérance, aucun respect de la souffrance d'autrui, aucunes mains tendues gratuitement. :shock: Bref, tout ce qui fait un catholique ! ou un autres puisque chaque religion demande d'aimer son prochain et de le respecter , l'aider!

Vous seriez aussi bien dans une école hindoux, juive ou corannique, du moment que sa paye , on n'a la conviction du porte monnaie! c'est vrai qu'il faut vivre , je le concoit et on est tous pareil , mais il y a des limites.

et dire que les parents , soit disant friqué, mettent leurs en,fants en pensant fermement leur offrir une meilleure éducation morale et religieuse! leur apprendre l'ouverture aux autres et le respect! waouhhhhhhh.
autre question : le pretre vous paye pour aller a la messe le dimanche ? non parce qu'il ne faudrait pas perdre 1h non payée pour prier un DIEU qui n'envoie meme pas de chéque en fin de mois :oops:
agathe
Posteur arrivant
 
Messages: 8
Inscription: Samedi 31 Mai 2008, 8:18
Localisation: Là, Là bas , ici

Message non lude Sabrina » Mercredi 4 Juin 2008, 10:16

A priori, elle n'est pas instit, mais prof... et je suis désolée de le dire, mais c'est ce genre de réaction qui donne une mauvaise image des enseignants en général... si tu veux être payé à l'heure, tu vas bosser à l'usine et tu pointe... sinon, tu accepte d'avoir des humains sous ta responsabilité et tu conçois de passer 5 minutes avec un parent... surtout que niveau heures sup, les profs sont mieux lotis que les instit... toutes les réunion CMP, accueil enfants handicapés et tout ca, pour les instits, c'est du bénévolat, pas d'heure sup'... on râle parfois, mais on le fait POUR LE BIEN DES ENFANTS. Je ne pense pas être Mère Thérésa, mais disons que j'ai un sens aigu des obligations qui vont avec ma fonction, fonction de SERVICE PUBLIQUE, je le rappelle, même pour les enseignants du privé.

Bref, je suis en colère, parce que ce genre de réaction casse la relation de confiance avec les parents que l'on mets parfois des années à construire!
Sabrina
Posteur arrivant
 
Messages: 5
Inscription: Mercredi 9 Jan 2008, 17:10
Localisation: Brest

Message non lude titimarie66 » Mercredi 4 Juin 2008, 15:45

d'abord, pour enseigner dans le privé, même concours que dans le public, donc ce n'est pas par désespoir, refus dans le public ou autre que j'ai choisi le privé, mais parce que cela laisse une plus garnde autonomie aux enseignants dans la mesure ou notre caratère propre nosu assure une liberté dans la relation aux parents, l'organistaion des enseignements... DEt mon métier me plait. Par contre, j'ai un contrat, avec mes obligations de service et mes droits : il précise très clairement ce que je dois faire pour un salaire donné (comme tout salarié), beaucoup de ce que vous exiger n'en fait pas parite. Ce qui veut donc dire que pour nous obliger à le faire, l'état devrait nous rémunérer, ce qui n'est pas le cas, donc ca ne peut pas nosu être imposé. C'ets uen base du droit du travail, seul les obligatiosn mentionnées dans le contrat et rémunérées peuvent être exigées. Accepter de travailler sans rémunération serait uenr emise en cause importante du droit du travail qui finirait par nuire à l'ensemble des salariés (car si c'est possible pour les profs, pourquoi pas pourles autres). J'en profite pour rappelr que nos 2 mois de vacances d'été ne nous sont pas payés (nous avons 10 mois de salaire lissés sur 12 mois).
Quant à me rendre disponible 5 minutes (déjà je trouve ça inutile car en 5 Minutes en cas de problème c'est trop peu et si pas de problème rendez vous inutile) pour un parent, pensez que j'ai 250 élèves donc 500 parents ... vous verrez que ca fait bien plus que 5 minutes, et ce temps là est du temps que je ne passerais pas avec mes enfants .
Je pensais que rendre le travail compatible avec la famille était une priorité pour sospapa. Accepetriez vous de travailler sans rémunération au lieu d'être avec vos enfants ? Serait ce acceptable juste pour les profs ou les fonctionnaires ?
Je pense que non . par ailleurs, je sui investi dans le catéchisme, le journal, l'organisation d 'un voyage annuel ... ce pourquoi je ne suis pas payé, mais c'est mon choix parce que j'aime mon métier, mes élèves et que je me soucie de leur avenir. Mais cela n'est pas incompatible avec la défense des droits des enseignants (être payé pour le travail effectué)... d'ailleurs en tant que délégué syndical, beaucoup de parents divorcés nous solllicitent pour mutation près de l'enfant, arrangement emploi du temps (par ex pas de cours le mercredi ou après 17H00)... et nous faisons tout notre possible pour faciliter les relations parents-enfants.
Par ailleurs en cas de difficulté d'un élève, jamais je n'ai refusé un entretien, mais justement par ce que les parents ont conscience que l'on prend sur notre temps et que nous en avons pas l'obligation.
Quant aux heures sup des profs, c'est simple on en a aucune dans le privé, instit comme prof ... c'est bien pour ça que tout travail supplémentaire non mentionné dans notre contrat n'est pas rémunéré ! et que nous sommes donc libres d'accepter ou pas, comme n'importe quel salarié, mais c'est étange y a que pour les profs que ca pose problème aux gens !!!!
titimarie66
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 323
Inscription: Mercredi 7 Nov 2007, 19:01
Localisation: amiens

Message non lude Maryeka » Mercredi 4 Juin 2008, 16:13

Je pense quand même que privé ou pas la moindre des choses est de maintenir les parents au courant de ce qui se passe. Ca se fait dans le public sans aucun problème (mon fils est en maternelle petit également et de la communication il y en a par le biais d'un cahier de liaison) et appremment les instits ne font pas d'heure sups pour nous faire passer les infos! Ca me parait hallucinant que en une année scolaire, la maîtresse n'ai RIEN à nous dire!!! Ou est-ce parceque c'est la maman qui a payé les frais de scolarité? On n'a pas payé alors on nous zappe? C'est ce que je commence à me dire étant donné qu'appremment dans le privé tout se paye.
Maryeka
Posteur arrivant
 
Messages: 16
Inscription: Jeudi 29 Mai 2008, 13:16
Localisation: pas de calais

Message non lude ken » Mercredi 4 Juin 2008, 16:41

titimarie66 a écrit:...


Tu te répètes, on a bien compris que ta conception de l'éducation et de la relation aux parents est liée au "temps passé" et à l'argent.

Mais arrête de faire croire que cette conception reflète une quelconque légalité (ton contrat ne t'exonère pas de respecter les obligations du service public de l'éducation), ni d'ailleurs qu'elle soit représentative de la majorité des enseignants qui eux savent consacrer leur temps aux parents sans avoir un chronomètre dans la tête.
ken
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 65
Inscription: Vendredi 9 Sep 2005, 1:29
Localisation: Paris

Message non lude Didier60 » Jeudi 5 Juin 2008, 0:08

bonjour Maryeka,
si tu peux venir à la permanence de douai ou valenciennes, tu pourras exposer ton problème; calendrier sur le blog

http://sospapapicardie.blogspot.com/

saches que dans le nord picardie, j'interviens régulièrement auprès des écoles, publiques ou privées, en faveur des adhérents afin de faire valoir leurs droits: cela se résoud en qq jours.
Didier60
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 71
Inscription: Lundi 24 Oct 2005, 15:33
Localisation: OISE (60)

Message non lude Maryeka » Jeudi 5 Juin 2008, 9:00

Merci, je vais motiver mon homme pour faire bouger les choses.
Maryeka
Posteur arrivant
 
Messages: 16
Inscription: Jeudi 29 Mai 2008, 13:16
Localisation: pas de calais

Message non lude razmo » Jeudi 5 Juin 2008, 12:48

Didier60 a écrit:bonjour Maryeka,
si tu peux venir à la permanence de douai ou valenciennes, tu pourras exposer ton problème; calendrier sur le blog

http://sospapapicardie.blogspot.com/

saches que dans le nord picardie, j'interviens régulièrement auprès des écoles, publiques ou privées, en faveur des adhérents afin de faire valoir leurs droits: cela se résoud en qq jours.


bravo pour ton dévouement et tes initiatives.

Blog très intéressant
razmo
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 659
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007, 9:37
Localisation: Paris

Message non lude agathe » Jeudi 5 Juin 2008, 13:10

je reléve quand meme que cette PROF refuse de faire des heures sup non payées ( ce que tous salariés feraient) mais fait du bénévolat ( ce qui est tout a son honneur !
mais tous est question de priorité : baffoué un pére est un acte mineur, pas besoin d'en faire un plat ( a moins qu'il soit friqué et puisse payer)

c'est donc par choix volontaire et conscient que cette prof ne recoit pas le parent non gardien ( 98% ) de pére et ca, c'est pas grave ! il lui suffit d'aller a la confession et on efface l'ardoise ! aprés on sort tout propre et on recommence ! la douleur du parent rejeté de la vie de l'enfant : on cache comme ca ca n'existe pas ! :twisted:
agathe
Posteur arrivant
 
Messages: 8
Inscription: Samedi 31 Mai 2008, 8:18
Localisation: Là, Là bas , ici

PrécédenteSuivante

Retourner vers Non-respect du droit de surveillance de l'éducation (EN)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron