une histoire, de plus.

Témoignages et interventions relatifs aux dénonciations calomnieuses et informations signalantes abusives, ces fléaux de notre société qui consistent pour un adulte à accuser mensongèrement un parent en provoquant la mise en route de principes de précaution injustifiés pouvant aller jusqu'à rompre toute relation Enfants-Parent (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

une histoire, de plus.

Message non lude Ullysse » Vendredi 22 Fév 2008, 15:40

Bonjour.

Je ne sais pas ce que je cherche exactement. De l'aide, certainement. Peut être aussi a garder courage et a comprendre ce qu'il m'arrive.
Mon histoire ne doit pas être la plus atroce qu'il soit. Il y a aussi tous les jours des gens a qui on annonce une maladie incurable, et ce doit être terrible a vivre. Mais cela n'est pas une raison suffisante pour me faire oublier ce qu'il m'arrive. Je ne pense pas que ce soit de l'égoïsme que de trouver mon cas "insupportable" et injuste.
Comment parler sans trop en dire. Comment expliquer, en public, sans prendre le risque de trop en dire. Mon affaire est en cour.
Il y a un an, après m'être laissé enfermer dans un mutisme total par madame et sa violence verbal. Peut être une partie d'extrémisme de ma part, certainement même, qui consistait a penser qu'une famille naturelle était ce qu'il y avait de mieux pour mes enfants. Les mois passaient, je m'étais de plus en plus refermé sur moi-même. Je laissé ma famille (parents, frère et sœur)a l'écart de ma vie de famille (femme, enfants) et ne faisait que bosser. Avec comme espoir, que la situation s'arrange. Que les difficultés "passagères", le contexte de vie, étaient les causes du disfonctionnement avec la mère de mes enfants.
Finalement, il y eu le dérapage de trop. Alors que j'avais préparé de quoi en terminer avec cette vie que je ne supportais plus, ce sont mes bébés, qui en m'appelant, m'ont fait changé d'avis. Et certainement un manque de courage de ma part, pour passer a l'acte.
Pour commencer, je passe voir un psy, dans un CMS. Le fait de parler, m'a certainement aidé a me bouger. C'est donc, il y a un an. Dans les trois semaines qui ont suivi, je voyais une avocate (seul conseil du psy). Sur les dire de cette avocate, je bloquais la carte bleu, que madame refusait de me rendre(et avait grassement utilisé), je passais voir une assistante social. Sur ses conseils, j'envoyais une lettre a un juge pour enfant. Pour le moment, rien de bien extraordinaire. Mais tout a barré en vrille, deux semaines après cette lettre. Madame m'a accusé de monstruosité sur elle (viol) et de petites "pseudo" violences sur mes enfants et un des siens.
Placé en garde a vu, sans être écouté. En manda de dépôts et écroué le lendemain, sans avoir rien fait, j'ai passé 2 mois en prison. Seulement deux mois, me disent les professionnels (avocats, travailleur sociaux, et autres). Dans le dossier, le juge a depuis le premier mois, a les preuves qu'il n'y a jamais eu d'agression. Et que l'emploi du temps de madame (appel téléphonique) le prouve.
Sorti de prison, sous contrôle judiciaire, il aura fallu 5 mois a mon avocat, pour faire ce que le psy qui me suis et moi demandions. L'autorisation du juge d'instruction de pouvoir voir mes enfants. Il a dit oui en trois jours. Mais juste que j'en ai le droit. Pour le reste, c'est au bon vouloir de madame.
Depuis, c'est de pire en pire. Il y a eu une enquête social de diligenté par la JE. Remise avec deux mois de retard, du a l'impossibilité qu'avait la personne en charge de cette tâche, de prendre contact avec madame. Son rapport et arrivé fin janvier. Il est donc accablant pour elle et ne dit rien de mal sur moi. Devant la juge pour enfant, madame s'est même plaint que l'enquêtrice parlait de moi en disant : "ce pauvre monsieur qui ne peut pas voir ses enfants".
Pour compléter le tableau. Je n'ai personnellement jamais eu affaire a la justice ou au service sociaux (excepté avec madame) ce qui n'est pas son cas. Plusieurs enquêtes sur elle. Toutes disant les mêmes choses. Et a chaque fois un juge qui ne statuait pas. Ou plutôt qui ne faisait rien. on ne touche pas a une mère, seule, avec trois enfants. Seule parce qu'elle le voulait. Plusieurs rappel a la loi et même de la prison pour vol de voiture il y a 15 ans. (je ne sais cela que depuis lundi).
Ce coup ci, personnellement j'estime que rien n'est fait. Même si pour mon avocate, c'est une victoire. Une assistance éducative en milieux ouvert. Des mots. Mais mercredi en sortant du bureau de ce juge, hier toute la journée, aujourd'hui ou demain, que cela change t il ? je ne voie toujours pas mes enfants. Excepté perdre du temps, que va faire de plus cette assistance éducative ?
Voila ma petite histoire. Je ne sais plus quoi penser ou faire. J'arrivais a me trouver des raisons pour me battre. Mais là, je ressens cette non décision, comme un coup de plus sur la tête. Et a lire certaine histoires, je me demande si j'aurais la possibilité de voir grandir mes enfants, ou si la justice va laisser faire.
Et il y a bien d'autres détails, qui ne laissent pas de place aux doutes sur cette personne.

Un papa qui ne demande qu'a être un papa.
Merci.
Ullysse
 

Message non lude Ullysse » Vendredi 22 Fév 2008, 16:35

Bonjour et merci
Pour ce qui est de me retourner contre elle. Article 226.11. pour le moment, l'affaire est en cour. Même si je suis "libre" et qu'il ne reste plus rop d'interdictions au contrôle judiciaire, l'affaire n'est pas close. Par contre elle a aussi accusé des personnes de mon entourage de pression. La preuve est faite que c'est faut. Mon entourage peut il déposer plainte contre elle pour cela ?
Pour ce qui est du logement. J'en suis seul propriétaire. Madame l'occupe. Mais là aussi, la laisser là, permet de savoir ou elle est et ou sont les enfants. Elle a eu déjà quitté deux régions de France suite a deux séparations, houleuses. A savoir, depuis octobre elle a était convoqué par la police pour divers choses. Mais ne semble pas s'y présenter.
Pour ce qui est d'y vivre moi, ce ne sera certainement pas possible. Ce logement et a 1 heure de route du reste de ma famille et loin de toute "commodité". Travaillant, je vais devoir en trouver un autre. De plus, pour le moment, il y a toujours le control judiciaire qui, même s'il n'est pas trop pesant, m'impose le domicile chez mes parents.
Mais effectivement, je cherche un logement. Sans aucune aide. Après les pertes financières du a la prison et au détournement qu'a fait madame (je l'estime a 30K€ minimum). Pour ces faits il y a une plainte, déposé en juin. A ce jour elle n'a toujours pas été entendue. Ce logement reste une priorité. Quitte a ouvertement ne pas respecter une obligation. En l'écrivant au juge, bien évidement.
C'est plus simple de répondre. Et peut être plus bref a lire pour vous. Merci.
Ullysse
 

Message non lude razmo » Vendredi 22 Fév 2008, 17:22

Salut ullysse,

Bienvenu parmi nous.

Déjà tu n'as pas à te justifier car tu es malheureux. Tu es malheureux à cause de ton histoire. Point. Et la dernière des conneries à dire ou à entendre c'est de dire qu'il y a des choses plus graves que ton histoire.

Ensuite, tu es très courageux d'avoir pour l'instant survécu à toutes ces emmerdes et sans doute que bien d'autres personnes qui auraient vécues la même chose que toi auraient tout pêté ou ne serait plus de ce monde....

Tes problèmes doivent être pris un par un. Et à chaque attaque non justifié de ton ex, tu dois rappliquer pour dénonciation calomnieuse.

Pour viol sur ton ex et violence sur enfant et ton passage en prison : si plainte de ton ex non justifié, tu l'attaques pour dénonciation calomnieuse. Et là, il est évident qu'avec 2 mois passés en prison, le préjudice moral et financier est très important (donc les dommages et intérêts vont être conséquent).
Cependant, ce que je ne comprend pas, c'est comment on peut passer 2 mois en prison si tu es complètement innocent....
Les plaintes pour violence complètement bidons, c'est malheureusement classique, mais cela ne dépasse pas l'interrogatoire, voir la garde à vue. Donc comment peuvent-ils mettre qq'n en prison 2 mois sans preuve ???

Pour toutes accusations infondées (exemple : pression de tes proches), il faut tout de suite porter plainte pour accusation mensongère (ceux qui ont été accusé par ton ex peuvent le faire)

Pour le détournement de Madame, tu as déposé une plainte, c'est bien.

Ton avocate dit que c'est une victoire? Quelle victoire ? Tu l'emmerdes, c'est une [co......e]. C'est elle qui a passé 2 mois en prison, c'est elle qui est privé actuellement de ses enfants ?

Pour le logement où vit Madame, tu lui demandes un loyer.

A la fin du contrôle judiciaire, tu vends le logement et tu démarres une nouvelle vie.

Quel age ont tes enfants ? Sont-ils scolarisés ?

Si tu as toujours l'autorité parentale, rien ne t'empêche de les voir à la sortie de l'école par exemple.

Courage
razmo
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 659
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007, 9:37
Localisation: Paris

Message non lude Ullysse » Vendredi 22 Fév 2008, 23:04

n'étant pas chez moi ce soir, ma réponse sera brève. Et je m'en excuse.
merci a vous.
charlyslr82. non, elle ne possède rien (son passé est truffé de délits en tout genre) et il n'y a pas de lien, autres que les enfants, entre nous.

razmo. avant toute chose, et c'est certainement la "cause" de tous mes problèmes. mais je me refuse colère ou haine.
le dérapage vient des deux officiers de police judiciaire. c'est le nom pompeux qu'ils se donnent. La présomption d'innocence a été bafoué. Des preuves perdues simplement parce que j'étais coupable, a leurs yeux, avant d'avoir dit mot. il n'en faut pas plus pour que la justice sombre dans la folie. par chance il y a des traces de ces preuves. et elles suffisent.
pour les dires sur mes proches, c'est ce qu'il me semblait aussi. ils vont déposer plainte dans la semaine. même si elles passeront au panier.
pour ma part, l'article 22 (merci SOS PAPA) ne me donne pas de droit pour le moment.
du coté des détournement dont je suis victime. vous êtes bien assis ? dépôt de plainte le 17 juin. en novembre elle n'avait toujours pas était entendu. le dossier a était transmit a la BT dont elle dépend. a ce jour je n'ai aucune nouvelle. et il y a depuis deux autres plaintes, pour faux et escroquerie.
mon avocate, a certainement des défauts. mais qui n'en a pas. même si de temps en temps elle arrive a me faire bouillir. il y a eu un moment ou elle a fait bien plus pour moi que personne. même si je ne le perçois pas. lAEMO ne doit pas être rien. bien que oui. pour moi pas de changement. je passe tous les jours un jour de plus sans voir mes bébés.
le logement, ce n'est pas bien grave pour le moment, il est a moi et au moins, je sais ou elle est. même si la police qui la convoque, n'arrive pas a la joindre. ce qui est de vendre. c'est une certitude. et il y en aura bien besoin.
pour l'autorité parental. oui. c'est la chose a laquelle je n'avais pas pensé. mais la juge ne l'a pas remise en cause une seule seconde..

merci a vous, pour ce que vous dites. il me semble que le fait de parler ne peu que m'aider. Que l'on soit du même avis ou pas. Toutes les idées sont bonnes a entendre.
Ullysse
 

Message non lude olivier42 » Vendredi 22 Fév 2008, 23:22

une question ulysse ton ex est un cas social ou pas ?
je veux dire par la est elle passe devant une assistante social et a ete classe cas social au vue de son passe pas très clair. car si c'est le cas ces gens la ont beaucoup de droits

pitain c'est incroyable on prouve tout et rien n'est fait !!!
pour moi aussi c'est la même chose madame commence a taper dans le compte commun vu que l'on ne peut pas le fermer a cause d'un crédit immobilier a nos 2 nom mais que je paye en intégralité :roll: donc tu vois tu n'es pas seul on est tous avec toi :wink: courage raconte nous les problèmes et leur évolution nous tenterons de t'aider.
.......
olivier42
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1225
Inscription: Vendredi 8 Fév 2008, 2:00
Localisation: 89

Message non lude Ullysse » Vendredi 22 Fév 2008, 23:41

bonsoir.
Un cas oui, social, je ne sais pas.
Une sorte d'utilisatrice de l'argent public et des autres.
Une escroc. Rien de plus.
Mais qui a 15 ans d'expérience dans ce domaine.
Ullysse
 

Message non lude jvkunst » Samedi 23 Fév 2008, 12:53

Salut Ullysse,

Une histoire allucinante j'ai envie de dire ! comme dit Razmo, comment peut on mettre qq'un en prison comme ça ? une garde à vue suuffit en principe à faire mariner le présumé coupable ! A quel moment dans ton histoire, as tu fais appel à un avocat ? Ta famille et tes amis(es) ne sont t'ils pas intervenus pour te porter secour et ainsi t'évité la prison ? ce que tu vis est une histoire allucinante ! Ton avocate crit victoire, alors que tu as subis une alliénation profonde (SAP) de la part de ta compagne,... enfin,Tu n'as pas répondu à Charlyslr82 ; est tu marié ou séparé ? ce n'est peut être pas si important, tu as l'autorité parental dans les deux cas ! bref, perso, je crois que Olivier dit vrai ! ta compagne est sans doute un cas social si toi mème dis quel à 15 ans d'expériences ! c'est pas rien ! 15 ans..Mais qui est victime ? L'étude de ton dossier est en cours,.. celui de ta compagne, sera lui, sans doute très long et difficile aux vues de ses agissements. Les victimes, ce sont les enfants. Dans ton histoire il est bon de savoir que tes bébés ont une maison et plus.. je ne sais pas quel âges ont-ils, mais il faut les protéger et les mettrent à l'écart de de cette phase difficile qu'est la vôtre. Tu peux compter sur l'appuis et les bons conseilles des posteurs, arrivant ou confirmé, nous avons tous une histoire, une vie ; devant nous les portes s'ouvrent, elles sont porteuses d'espoirs et de compréhension. Courage, et continu à refuser colère et haine. Le bien être des enfants et primordial comme tu le sais...
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude Ullysse » Samedi 23 Fév 2008, 16:53

bonjour et merci a vous.
je vais tenté d'être bref.
Charly.
Insister sur les accusations, je le veux bien. mais je retombe sous la coup du 226.11 et je ne peux rien pour le moment. Mes proches, accusés de pressions. là il n'y a plus le moindre doute que c'est faux et il vont le faire. pour au minimum 4 motifs.
pour ce qui est de mon emploi. j'ai la chance d'avoir un employeur qui savait que ça ne fonctionné plus chez moi. quand elle a cherché a prendre contact avec eux, l'entreprise n'en a pas tenue compte. après les mois de MA, j'ai pu reprendre ma place. et même être soutenu de ce coté là aussi. certains collègues de travail, ont accepter de parler au juge des appels téléphoniques qu'ils ont reçu de la folle. (pardon, mais je n'arrive pas a l'appeler autrement) et qui confirme le reste. seule perte, le salaires sur 2 mois. ce qui est énorme.
Pour ce qui est de ma réputation. je ne pense pas que quoi que ce soit est changé. même si il y a obligatoirement un doute, dans un cas comme celui là, je ne colle pas avec l'image qu'elle a voulu donner de moi. mais il est certain que si les choses dures, le doute grandira. Enfin, pour le moment, je ne trouve que des gens "bien".
merci pour l'aide. sous toutes ses formes.

jvkunst, merci aussi.
pour l'avocat, c'est au TGI le matin suivant. commis d'office. en aucun cas je n'ai su que j'y avais droit en GaV. les deux zorro ne m'en ont pas parler. je le prouverais un jour. mais je ne pense pas que ce soit le moment. et il n'y a pas que ça.
la garde a vue a durée 24 heure. en fait du matin 8H30 a 18H. après ça, la cellule pour la nuit et le TGI a 7H du matin. ma famille, ne savait rien de plus qu'un message du zorro N°1 sur un répondeur.
je n'ai pas répondu clairement, peut être. mais non, pas de mariage ni même de PACS, ou autre. rien de ce coté là.
Pour l'autorité parental, elle ne m'est pas retirée. j'ai tous mes droits sur mes deux enfants. (2 & 3 ans.) sauf de la voir. du moment ou la folle ne le veut pas.
cas social, oui, certainement. bien que ça ne collait pas avec notre mode de vie (bon boulot pour moi, grande maison.... pas le luxe, "normal" pardon, je ne trouve pas d'autre mot. Mais pour la madame, c'est surtout 15 ans de vols, escroqueries et autres.
oui, c'est ce qu'il me semble aussi. que les victimes, ce sont bien mes enfants. sur la lettre au juge pour enfants, d'il y a un an. je demandais de l'aide, et ce quel qu'en soit les contre parties pour moi. je ne savais pas que 11 jours plus tard, c'est la prison qui était la contre partie.
pour ce qui est de mettre mes bébés a l'éccart, il le sont. de moi. même avec cette AEMO que je ne perçois pas vraiment. ce ne sont que des mots pour moi. et du temps perdu.


qui peut faire bouger tout cela !
juge pour enfant, juge aux affaires familiales ou juge d'instruction ?
qui bloque ?

encore un fois merci a vous. et passez un bon week end.
Ullysse
 

Message non lude olivier42 » Samedi 23 Fév 2008, 17:34

tu nous rejoins ulysse ?
.......
olivier42
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1225
Inscription: Vendredi 8 Fév 2008, 2:00
Localisation: 89

Message non lude Maât » Mardi 26 Fév 2008, 17:10

qui peut faire bouger tout cela !
juge pour enfant, juge aux affaires familiales ou juge d'instruction ?
qui bloque ?

ton histoire est hallucinante et terrible!
maintenant pour répondre , je vais te dire ce qu'on ne cvessait de nous dite a mon zhomme et a moi durant 5 années '' patience, la justice est lente mais elle avance" MOUAI bon...... :roll:
n'empeche qu'au bout de 5 ans de galére, d'accusations toutes des plus folles ( y compris comme toi bien sur mais sans garde a vue), des 8 a 9 mois complet sans les voir, des NPE non suivies etc...un jour, une Xeme JPE demandait une autre AEMO
et la, cette année la, l'éducateur AEMO faisait le lien, joignait papa sans cesse, le soutenanit, le tenait au courant, a meme alerté un Proc...
au bout de cette année la, son rapport fut remis a la JPE et depuis 16 mois maintenant, les enfants ont été transférés au domicile de papa !
pourquoi ? parce que le SAP et les diffamations et attaques de la mére sont aussi une souffrance pour les enfants et met leur moral etc.. en danger.
alors je dirais, reste honnete, ammasse les preuves rencontre le plus souvent possible l'éducatreur( trice) . Et qui sait dans 1 an, ce 2eme rapport t'amménera la joie ??? :roll:
on n'y croyait plus et ils sont la !
o povo unido ,jamais sera vincido !
Maât
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 31
Inscription: Lundi 17 Déc 2007, 15:03
Localisation: 75

Message non lude Ullysse » Mercredi 27 Fév 2008, 12:16

Bonjour et merci a vous tous.
Je pense que oui, Olivier. Même si en ce moment, 24 heures ne me suffisent pas pour tenter de faire bouger les choses.
Merci Maât, bien que les durées que tu donnes me foute la trouille. Je pense que mes bébés n'ont pas à vivre cette situation aussi longtemps.
Nouvelle fraiche, il y a bien une AEMO de mise en place et ce pour 2 ans. Sauf si appel. Mais je ne pense pas qu'elle le fasse. Bien qu'avec cette personne tous soit possible.
Pour le moment, je ne sais plus trop. Je pense que je vais vider mon sac. Comme toujours sans haine ou accusations "scabreuses et fausses". Je ne suis pas cette "Aliénée". Mais dire ce que je vie, ressent, ce que j'endure ainsi que les dégâts qu'occasionnent le temps qui passe au niveau de ma famille. Et ce qu'il ce passe est grave. Mais aussi dire ce que je sais sur cette personne, escroqueries, faux et usage de faux, mensonges avérés et ce preuve a l'appui. Mais aussi remettre en avant d'autres fausses accusations de cette personne a mon sujet, qui alors qu'elle n'a toujours pas été réentendue, de par les documents que j'ai fourni, va lui retomber dessus. Sur ce fait, elle risque 4 ans et 45000€ d'amande sans le 226-10. Je ne suis pas sur que le juge d'instruction soit au courant pour ce dossier. Au cas où, autant lever ce doute et lui dire.
Encore merci a vous de vous intéresser a cette histoire de plus, de trop aussi.
Ullysse
 

Message non lude Ullysse » Jeudi 18 Déc 2008, 12:54

Il y a 21 mois, ce matin, je me réveillé pour la première fois en prison.
Une première nuit dont je n'ai pas le moindre souvenir.

Aujourd'hui, ce matin, 21 mois plus tard, je viens de recevoir un courrier du juge d'instruction qui me convoque dans son bureau, début janvier.

Que dire. En septembre, cela faisait 18 mois, et je pouvais demander la clôture du dossier.
Petite discussion, par avocat interposé, et monsieur le juge m'accordé une levée du control judiciaire et une copie du dossier. En échange il avait un peu plus de temps.

A ce jour, même s'il n'a pas eu ce qu'il voulait, il ne semble pas en tenir compte. Par contre, les nouvelles démarches abusives de la folle ne lui plaisent pas (une audience civile le 5 janvier. Si elle y est je vais rire). Et pour y mettre fin, il clôture cette affaire. Ce n'est qu'un non lieu, mais la loi ne donne pas d'autre solution, dans un premier temps, quand on est victime d'accusations mensongère.
Quoi qu'il en soit, je vie mes dernières semaine en tant que "mise en examen" et même si ce n'est pas grand chose, c'est déjà beaucoup.

Quoi qu'il arrive. Si vous êtes un jour dans une position comme la mienne, je ne vous conseillerais qu'une chose. La vérité, quelle qu'elle soit.

Bonne fêtes a vous, ça je ne vais pas y avoir droit pour le moment, mais bon, ce n'est plus qu'une question de temps.

Et merci a ceux qui ont passé du temps pour moi. J'en ferais de même, c'est la moindre des choses.
Ullysse
 

Message non lude razmo » Jeudi 18 Déc 2008, 14:32

comme quoi, tu en as parcourrus du chemin depuis ces 21 mois....

Allez, comme on est tous des alcooliques, puisque géniteurs, on fête cela. :)

Je ramène le champagne (et oui parce qu'en tant que géniteur, je suis également pétêr de tunes :? ), qui ramène les chips ? :roll:
La SEULE façon de lutter contre une tyrannie, surtout celle de ces connasses de JAF, c'est qu'elle ne trouve PERSONNE pour l'accepter.
Père = sodomite.
razmo
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 659
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007, 9:37
Localisation: Paris

Message non lude dan69 » Jeudi 18 Déc 2008, 16:04

oui courage , je crois que ton histoire est emblématique d'une pratique fort répandue à l'heure actuelle : l'exclusion des papas par tous les moyens
dan69
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1510
Inscription: Lundi 14 Avr 2008, 11:16
Localisation: dtc

Message non lude Ullysse » Jeudi 18 Déc 2008, 18:58

merci a vous deux.
Dan : je ne sais pas si cette histoire est "emblématique". Ce serait peut être prétentieux de le penser. Mais il me semble qu'elle est quand même pas mal, dans la série des saloperies faites. Et ce, principalement en raison de celle qui en est l'auteur. Des histoires comme celle là, sans dire emblématique, pourraient être le fer de lance d'assos. Il y a de quoi mettre a mal toute tentative de défende. Même les plus féministes n'arriveront pas a justifier ce qu'il c'est passé.
Vous en saurez plus dans quelques temps. Pour le moment, vous n'avez qu'une infime partie de l'infâme personnage qui se cache sous le sobriquet "lafolle".

Oui Razmo. Avec la vérité, l'humour m'a aussi aidé. La dérision permet de prendre du recul, de ne pas trop se laissé bouffer par toutes ces conneries. Même si par moment c'est très dur, et plus facile a dire qu'a faire. Mais bon, même si ça a été dit, non, je ne picole pas. Et ce, pour la simple raison, que je suis malade avant d'être bourré. Les deux seules soirée de ma vie ou j'ai tenté le coup, sont de très mauvais souvenir. Même si c'était pour arroser la quille. ¼ de la soirée a picoler dans une chambre de la caserne, les ¾ dans le chiotte a coté. Haaa non plus jamais. Mais bon, on trouvera a fêter ça quand même, a trop manger pour compenser.

Mais bon, pour le moment, je vous rappel que vous causez a un dangereux criminel. (qui ne sait plus quoi penser)

Merci encore.
Ullysse
 

Suivante

Retourner vers Accusations mensongères (AM)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron