Victime du SAP ou RAPT levez vous...

Témoignages et interventions relatifs à ce processus qui consiste à programmer un Enfant pour qu'il rejette un de ses Parents sans que ce ne soit justifié (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

Message non lude bâtisseur » Samedi 2 Mai 2009, 18:41

bien dit, Altéa/joé

c'est effectivement comme cela que je le ressens aussi.

content qu'elle vous ait lâché!!
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude Joë » Dimanche 3 Mai 2009, 7:35

laché est un bien grand mot!
le srechutes sont constantes mais + le temps passe + on apprend a ne pas répondre! ne pas se justifier! ne pas laissait transpirer que ca nous atteint!
alors ls crises s'espacent et les enfats ont sont les 1er bénéficiaire!

apprend a respirer et ne pas répondre, ne pas expliquer!
apprend a garder le sourire comme si ca te passait par dessus
et tu verra surpris que c'est elle qui partira "" en sucette"" car ce genre de personnages n'acceptent pas de prdre leurs proies :lol:
Joë
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 576
Inscription: Mercredi 2 Nov 2005, 0:38
Localisation: en croisade pour le pays de l'égalité parental

Message non lude bâtisseur » Dimanche 3 Mai 2009, 8:29

:D encourageant, merci!!

j'ai passé le premier cap, je crois, ou je prenais toute information négative en pleine poire, avec surprise et indignation.

huit mois de nuits quasi blanches et remplies d'angoisse et de cauchemars.

sept mois a faire et refaire les phrases que je dirais au JAF.(pas dit dix mots)

overthinking, somatisation ,culpabilité d'être impuissant devant ce qu'il subissait, etc etc.

comme disait J. BREL "faut dire qu'on ne nous apprend pas.."

puis un jour, par instinct, j'ai commencé à prendre de l'altitude sachant que tout ce qui affaiblit le bouclier papa lui nuit, j'ai décidé d ne plus laisser la pollution mentale me démolir.

je suis naturellement pacifique et constructif, rien a voir dans cette situation,donc, fais ce qu tu sais faire , me suis je dit et rebâtis toi et une vie pour ton petit.

effectivement les choses se sont arrangées pour moi et, au début pour l'enfant, mais j'ai l'impression que cela exaspère la mère.

depuis le dénigrement est systématique, elle le programme contre tout:

la nourriture,par exemple, depusi le début de l'affiare, je compense les privations et contraintes par une attitude positive.

je fais donc les courses pour les we ou demi vacances en fonction des préférences de l'enfant.

et bien, depus deux ou trois visites et séjours, cela se complique.

un, deux, produits sont booudés , d'abord, je n'insiste pas , pas grave, j'entends la version de la mère sur un des produits, je comprends mieux le petit et lâche l'affaire.

a l'heure actuelle tous les aliments et desserts préférés sont soit délaissés, soit absorbés en petites quantité

finie les moments relâche chez papa, la censure est passée lourdement!!

rien ne vaut les sempiternelles soupes de maman et seulement les soupes de maman, lui dit on! (vrai que ça ne coûte rien, au regard des produits lactés victimes de la fatwa!)

les yaourts découvert chez les pavloviens et réclamés a papa comme géniaux, donc achetés, ont perdu la cote en 15jours!!!! re fatwa! puisque c'est chez moi)

je plains sincèrement le petit , en silence et dans mon cœur, mais je reste désormais indifférent à ces détails qui m'auraient conduit au valium si j'avais compilé!!

ça fait partie d'un tout d'hostilité qui glissera désormais sans m'atteindre.

ben oui, c'est un non sens de confier des enfants a ces hébergeantes détraquées, mais on le sais tous ici.

pas question de se laisser rendre malade, un bon papa est un papa debout!

le temps passera , un juge peut être ou un psy, peut être prendront conscience un jour qu'on a viré le seul "éducateur " digne de ce nom pour abandonner un enfant soleil au dressage castrateur et anxiogène!

le SAP arrive à grand pas il marche plus vite que la justice lui!!

mais papa doit rester zen, il le sait, un seul mec en vrac c'est déjà bien suffisant! alors zen, et re zen,conscience sereine, l'amour a la main en guise de trousse de premiers secours, debout et zen, oui

time will telle.
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude Joë » Dimanche 3 Mai 2009, 15:14

huit mois de nuits quasi blanches et remplies d'angoisse et de cauchemars.

euhhhh , j'ai le droit de te démoraliser ? :roll:
pour mon zhomme ca fait 8 ans dont 5 de guerre totale et de SAP!!
Tiens bon !
tu as raison!
un bon papa est bien un papa DEBOUT :lol:

les choses se sont arrangées pour moi et, au début pour l'enfant, mais j'ai l'impression que cela exaspère la mère.


voila qui va te remonter le moral: rassures toi ! ça l'exaspére vraiment :lol:

depuis le dénigrement est systématique, elle le programme contre tout:

et c'est qu'un début! :cry:

en MP le jugement qui transférait la grde des 2 enfants a mon zhomme: a méditer!!!! :wink:
Joë
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 576
Inscription: Mercredi 2 Nov 2005, 0:38
Localisation: en croisade pour le pays de l'égalité parental

Message non lude bâtisseur » Dimanche 3 Mai 2009, 16:48

:D meuh ,non,Alta/joe, tu ne me casse pas le moral!!

mon cas est certes récent mais j'en ai croisé beaucoup d'autres, encore pire que celui de ton zhomme d'ailleurs!! :wink:

je ne m'attend s pas un un coup de baguette magique demain matin, va, et c'est bien ce qui m'ennuie pour l'enfant!

me demande comment on peut faire vivre cela si longtemps à des enfants, ca me laisse pantois, irrémédiablement pantois! (mais debout )


:wink: merci le MP
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude jvkunst » Lundi 4 Mai 2009, 10:48

Je pense effectivement que la meilleure arme contre les aliénants et autres détracteurs, c'est bien l'ignorance.

Dur peut être l'apprentissage du zen s'étalant tout du long de la vie. La patience est la vertu des plus démunis. Je pense qu'à la longue les victimes de RAPT d'enfant par leur mère souvent désireuse de s'éloigner après avoir fait naître l'enfant de deux parents, se verra punir par ce dernier dans un minimum de 20 ans ! C'est un peu comme si ont purgeait une peine pour faute lourde. Cette faute imaginaire par le parent gardien et/ou souvent l'aliénant.

En plus d'être une victime innocente, il en existe des milliers (Celles qui se font par exemple spolier et dénigrer par leur ex pas bel famille et autres personnes s'étant présentées un temps soit peu comme des amis, ceux qui se sont rangées comme seuls des navets en ont que le mot et la définition).
Je lis de plus en plus de cas ou les mères partent pour des raisons qui nous laissent au plus souvent pantois. Alors nous retraçons et scannons notre passé avec la femme qui à partagé notre vie, et nous cherchons l'erreur. Nous nous devons de ne pas culpabiliser quant nous n'y voyons aucuns mots et gestes fûrent ils démolisseur un jour.

Seule des manifestations décuplées et ciblées peuvent nous faire entendrent, faire entendre l'injustice grandissante dans nos contrées et pays sans frontière pour le SAP et le RAPT ... Que faire ? et quand ?!

J'en appel aux parents en détressent de par leur quotidient, de par leur souffrance qu'elle tente de dissimuler par orgueil qui n'à pas lieu d'être.
Faut il créer un post "spécial mouvement à venir" pour nous faire nous déplacer en brandissant pancartes et banderoles justifiant notre mouvement de non compréhension des loies discriminatoires entre parents ?...
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude bâtisseur » Lundi 4 Mai 2009, 11:00

:D à mon sens tout acte est utile, avec ou sans banderoles!

on pourrait aussi utiliser tel ou tel évènement pour créer un buzz redondant sur internet, (ca je sais pas faire) histoire de captiver les médias.

je usi sur que la com rendrait plus compliqué la spoliation sexiste et ferait évoluer les mentalités.

l'obstacle c'est les papas eux mêmes, qui ne prennent souvent conscience de leur état que lorsqu'on les leur enlève et concentrent toute leur vie sur la satisfaction sociopro pour séduire la mère!

l'état de destruction morale et financière qui suit ces kidnapping ne font pas d'eux des troupes "choc" capable d'assumer , en plus, un quelconque militantisme.

quand au papas en attente d'être victime ils n'ont pas conscience de ce qui les attends car s'ils sont réellement fusionnels, ils n'imagineront même pas que des parents puissent détruire des enfants et ne verront peut être pas l'utilité d'une campagne, "ça n'arrive qu'aux autres " on le sait bien.

voila pourquoi, la tâche incomberait plus ,selon moi à des rescapés tirés d'affaire et et redevenus neuronalement disponibles.

le hic c'est qu'on a tendance a considérer les autres que lorsqu'on en a besoin, et qu'une fois le calme revenu, beaucoup se concentreront sur l'enfant retrouvé et cesseront tout combat.
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude jvkunst » Mercredi 6 Mai 2009, 12:57

e ne comprends pas tes écrits, tu dis :

l'obstacle c'est les papas eux mêmes, qui ne prennent souvent conscience de leur état que lorsqu'on les leur enlève et concentrent toute leur vie sur la satisfaction sociopro pour séduire la mère!

Que veux tu dire ?! Généralises tu les papas séparés ?!

Se n'est pas un hic de savoir les parents heureux d'avoir pu mettre en place intelligemment une structure leur permettant de partager leur enfant dans de bonne condition via la RA.

Certes, nous n'avons pas beaucoup de réponses de pères et mères ayant réussit la conciliation contribuant à l'épanouissement d'un enfant partagé via la résidence alterné.

J'en connais à ce jour qu'un seul nous faisant participer à une stabilité; Vous le trouverais sur "Situation"

Je te souhaite que du bonheur, je vous souhaite à touts un équilibre mental et physique prônant votre bonne volonté de partager vos enfants entre parents conciliant.
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude bâtisseur » Mercredi 6 Mai 2009, 19:52

:D je précise donc, si tu permets

j'évoquais l'obstacle à une grand mobilisation ou a de grands mouvements pour le développement de la co-parentalité!

rien de plus!!
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude jvkunst » Mercredi 6 Mai 2009, 23:23

Ok !...Mais rien ne sera suffisamment grand pour faire entendre nos "revendications"; Les obstacles sont ceux que l'ont se créé.

Ensuite, il est vrai que pour défiler devant l'AN de Panam, comme devant les autres institutions de droits Français, il nous faut des arguments.
Comme pour dire et avouer notre mécontentement quant à la disparité des sexes. Les arguments ne manqueront pas, ceux que chaque partie défenderont
Comment nous conduire en gentleman face à ces dilemmes semblant nous barrer la route un temps soit peut. Nous n'avons qu'à les contourner ! La vie n'est déjà pas simple, alors pourquoi nous la compliquons de part nos divergences incapables de donner raison à tel ou un tel ?!

Rien de plus comme dit "Bâtisseur" Nous nous devons d'être présent auprès de nos enfants. Et c'est moi qui dis ça ! Alors que mon histoire est tout autre...
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude bâtisseur » Jeudi 7 Mai 2009, 7:58

:D ou l'on se positionne en tant que papa, et la c'est effectivement le conflit male/femelle qui s'englue dans des débats inconciliables depuis la nuit des temps

ou l'on se positionne su l'intérêt qui en vaut la peine, l'équilibre de l'enfant et la tout le monde est contraint de se retrouver d'accord sous peine de se discréditer, juges compris!!

que deux sexes s'opposent est une chose, que deux parents abiment le petit dont ils sont responsables en est une autre, sanctionnée par tous scientifiques compris!

en attendant les enfants pleurent et c'est honteux!!!

mayday pour demain!!!
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude jvkunst » Jeudi 7 Mai 2009, 9:22

Je souhaiterais simplement que l'ont s'accorde entre pères et mères, pour et toujours l'interêt de l'enfant. La RA peut devenir la solution à long terme. Quant je parles de disparité, je fais allusion à la balance 80% et le reste pour nous !
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude bâtisseur » Jeudi 7 Mai 2009, 18:36

:D j'avais bien compris jvkunst!

ta position est sage,certes!

je précisais qu'a défaut de pouvoir s'entendre entre plateaux truqués, on devrait recentrer sur l'interêt de l'enfant,en haut lieu et dans les JAFs.

transcender le conflit h/f ou m/f et promouvoir prioritairement le droit de l'enfant,,contre ces adultes irresponsable que sont les parents ou 1 d'entre eux.

mais il y a peu encore, l'enfant était encore "objet" dans les moeurs et n'avait pas voix au chapitre (dans mon enfance et encore plus tard)

les merchandisers ont compris sa valeur en tant que motivateur d'achat depuis longtemps.

les juges n'ont pas encore compris qu'il n'y a pas de frontière pour passer de l'enfant insignifiant à l'adulte, juste un long cheminement dans lequel nous devons de les escorter en indiquant le bon chemin par nos actes

en fixant des repères surs et non contondants , dénués de censures, pour avoir des adultes responsables

des adultes épanouis, ça intéresse qui??

c'est pourtant maintenant que tout se joue pour eux et pour la société qu'il feront ou déferont!
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

Message non lude jvkunst » Dimanche 10 Mai 2009, 12:02

Coup de blues...J'ai envie de faire les démarches pour voir mon fils. Seulement beaucoup d'interrogations me viennent. Car il à bientôt 15 ans et autant d'années de SAP, des allégations diffamatoires pouvant donner sur des délations calomnieuses et de l'endoctrinement haineux envers moi, son père.

- Par ou commencer ?
- Comment faire pour le rencontrer ?
- Dois-je lui dire que je suis victime d'une machination ?
- Dois-je lui dire la vérité m'ayant conduit la ou j'en suis ?
- Si il ne veut pas me voir, dois-je me résigner ?
- Comment lui faire comprendre que j'ai jamais voulu l'abandonner ?
- Ai-je besoin de me justifier ?! Est-ce trop tôt pour lui expliquer la situation ? Dois-je attendre qu'il se décide de venir à moi ? Que faire..

Je le lui ai parler pour la première fois et par téléphone l'an dernier. Me disant intelligement que je me suis jamais occupé de lui. hormit des écrits et colis pour les fêtes et anniversaires, il est vrai que je n'ai pas été là, à ses côtés pour de multiples causes pouvant être mal interprêtées mais surtout incomprises et alimenté en mal de la part de sa maman et de sa grand-mère.

Je sais plus quoi faire à ce jour. Mon fils à de la haine pour moi faisant le plus grand bonheur de sa grand-mère. Pourtant il est bien vrai qu' elle en est la source faisant souffrir mon fils donc indirectement son père
j'ai eu sa maman aussi par tél qui me dit que j'ai jamais payé la pension alors que c'est faut, elle me dit ne pas vouloir polémiquer et ce, haut et fort au travers le combiné téléphonique, donc entendu par toutes sa famille y compris bien sûr mon fils.

Aujourd'hui j'ai le bonheur d'avoir ses bulletins scolaires. Je le lui ai envoyé des photos prises quant il apprenait à marché. J'éffectuait mon droit de visite chez la maman suite à des complications au domicile de mes parents, puis badaboum...

Victime d'un accident de parcours j'ai du lutter 3 années pour me réparer physiquement, et la mère en à profité pour se faire la tangente sans laissé d'adresse. J'ai l'impression de tourner en rond sans savoir à quel moment je dois tourner et prendre la bonne direction pour faire connaissance avec mon enfant. Pourquoi souffrir et porter cette douleur suplémentaire à ce que je vis encore ce jour.

Je suis pômé ! Mais je suis ici pour lire et imaginer vos histoires menant directement à remettre en question la façon la plus adéquate pour voir nos enfants EQUITABLEMENT grandirent entre et avec leurs deux parents....
Ne saper pas un parent, un enfant se construit avec ses deux parents.
jvkunst
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 339
Inscription: Mercredi 3 Oct 2007, 18:25
Localisation: 74

Message non lude bâtisseur » Dimanche 10 Mai 2009, 13:16

:D je ne suis sûr de rien de ce que je vais écrire,

je te dis ce que je ressens,simplement, parceque tu es la et que tu sembles souffrir:

alors, je commence par "si j'étais toi" (ce qui ne saurait être le cas mais simplifie la prose)

je rencontrerais mon fils, avec joie et hmilité bien visible,

je lui amènerai la preuve formellle d'un des mensonges ou deux maximum, de ce qui t'a écarté de lui ou sur le caractère mensonger d'une acccusation des dames!

par exemple, les justifs de la pension alimentaire,

les cicatrices de ton accident ou des documents médicaux prouvant que tu étais KO quand on te l'a pris.

bien sur ,j'écouterais d'abord le petit, pour voir ce qu'il semble ressentir et ce qui le contrarie le plus.

un enfant est lons d'êtr un c.., si tu lui montre de l'amour et qu'il comprend qu'il t'a énormément manqué,

qu'il découvre un ou deux des mensonges qui l'ont conduit a souffrir du manque de toi ou de la haine de toi, le reste de l'échafaudage tombera sul, peu a peu,

il t'interrogera de plus en plus facilement, vu qu'il aura déjà le sentiment que la vérité est dans ton camp.

après tu pourras l'aider a se ressourcer quand il le souhaitera, voir avec un soutien, et le bonheur pourrait revenir peu a peu dans ta vie0.

c'est en tout cas ce que je te souhaite sincèrement
bâtisseur
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1530
Inscription: Dimanche 19 Avr 2009, 9:40
Localisation: entre pyrennées et maïs

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndrome d'Aliénation Parentale (SAP)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron