Qu'est-ce que le Syndrome d'Aliénation Parentale ?

Témoignages et interventions relatifs à ce processus qui consiste à programmer un Enfant pour qu'il rejette un de ses Parents sans que ce ne soit justifié (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

Message non lude Lulu1006 » Mercredi 28 Nov 2007, 1:19

Le mieux, dans ce genre de cas, et face à l'incurie de l'institution, c'est la citation directe.

Ne prends pas d'avocassier.


Demande ensuite, au JAF, la résidence principale.


En attendant, fais-toi accompagner d'un témoin lorsque tu vas chercher et renvoie ton enfant, et, si possible, enregistre tout.


.
Lulu1006
 

Message non lude nico55 » Mercredi 28 Nov 2007, 14:12

Le problème est qu'il y a un an, avec contast médical judiciaire suite à des coups relevés sur mon fils, j'ai demandé la garde mais la JAF a conclu que c'était un médecin de famille et donc compatissent qui m'avait fait ce document. Il y a des coups sur mon fils, mais dès que j'ose le signaler on me répéte au tribunal que je ne suis qu'un procèdurier... Thomas n'a que 05 ans et nous raconte cette violence à chaque visite... Mais que faire et qui voire ? Je n'arrive même pas à savoir à quelle école il se trouve, ce n'est pas faute de courriers, de recommandés...
Bonjour, c'est Nico qui se bat pour Thomas
nico55
Posteur arrivant
 
Messages: 2
Inscription: Mardi 4 Sep 2007, 14:30
Localisation: SAINT-MAURICE SOUS LES COTES 55210

Message non lude Lulu1006 » Mercredi 28 Nov 2007, 19:05

Méfiance, avec la sociale travaillure manoeuvrant dans le domaine de l'enfance en danger.

C'est souvent après leur passage que les enfants le deviennent...


.
Lulu1006
 

Message non lude Cédric » Mercredi 28 Nov 2007, 20:47

En tout cas, ne laisse pas la situation comme cela : dépose des plaintes ! Au bout de quelques unes, elles finiront par être reconnues.
Cédric
Posteur arrivant
 
Messages: 7
Inscription: Mercredi 17 Oct 2007, 22:51
Localisation: Colombes

Message non lude Lulu1006 » Mercredi 28 Nov 2007, 21:17

Tu parles...

Le seul moyen, dans ce cas, c'est la citation directe.


Et, si possible, sans recourir à l'avocasserie.
Lulu1006
 

Message non lude Cédric » Jeudi 29 Nov 2007, 11:42

en tous les cas, porter plainte vaut mieux que de rester les bras croisés sans rien faire, même si les tribunaux sont du coté des mères.
Cédric
Posteur arrivant
 
Messages: 7
Inscription: Mercredi 17 Oct 2007, 22:51
Localisation: Colombes

Message non lude Lulu1006 » Jeudi 29 Nov 2007, 22:52

Les tribunaux protègent les crapules.

On reste entre soi.
Lulu1006
 

Aliénation

Message non lude Khaled » Jeudi 10 Jan 2008, 13:25

L'aliénation parentale, c'est un parent qui la commence. Les copains et les copines enfoncent le clou, l'enfant tombe dedans. Et un médecin l'officialise.
Mais jusque là on n'est que dans l'aliénation parentale.
Le stade final, c'est l'ablation parentale, ça c'est le travail du juge.
Quand un juge vous interdit de voir vos enfants, il entame l'ablation.
Il consolide la domination du parent aliénateur en l'officialisant.
Normalement le JAF la commence, et le JE l'achève.
Les JE ne savent faire que ça. Même si au cours de l'ablation il font semblant de montrer un peu de compassion en vous expliquant que l'ablation est necessaire.
Ce que tout le monde leur reproche, c'est qu'a défaut d'être capable de faire un vrai diagnostic, ils pratiquent tous, l'ablation à tour de bras.
Et ils le font pour deux raisons:
-- Ils sont incompétants et paresseux et délèguent au sous fifres assistants, éducateur, psy etc .
-- Tout le monde vérifie les outils avec lesquels il travaille. L'architechte vérifie sa règle, le maçon vérifie son niveau etc. Les seuls qui ne vérifient pas leurs instruments de travail c'est eux. Pire, ils ont des relations affectives avec leurs instrument refusant de les jeter ou de leur faire assumer leur responsabilité quand ils décoone. Les instruments du juge ( sous fifres) sont les médecins, les experts, assistante, et même parfois les avocats. Or parmis ces derniers, il y a plein d'incompétants et de "malhonêtes". Les liens qui unis ces derniers au juges deviennent assez souvent affectifs.
C'est un roi et sa cours.
Un monarque perd le privilège d'être courtisé quand il perd sa cours. Et une cours profite des largesses et de la protection du monarque.
La flaterie et la courtisanerie sont des armes redoutables.
Nous somme dans une justice familiale moyenageuse, elle n'obéit souvent à aucun code, elle obéit à se émotions et ses pulsions.
Son remède, c'est aussi son arme c'est l'ablation.
A défaut de guérir il coupe.
Un juge sans son expert est comme un enfant qui a perdu ses parents dans un super marché.
Khaled
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 95
Inscription: Lundi 24 Déc 2007, 16:43
Localisation: France

Message non lude Lulu1006 » Vendredi 11 Jan 2008, 22:34

O combien c'est joliment dit.

A Rennes, j'ai été "condamné" pour avoir dénoncé haut et fort l'imposture et le charlatanisme d'un supposé pschittchologue quia détruit des dizaines de vies.


Ce salopard, à la solde de l'avocasserie et de la jugerie, d'une manière ou d'une autre, devra payer.


.
Lulu1006
 

Re: Aliénation

Message non lude razmo » Samedi 12 Jan 2008, 0:32

Khaled a écrit:L'aliénation parentale, c'est un parent qui la commence. Les copains et les copines enfoncent le clou, l'enfant tombe dedans. Et un médecin l'officialise.
Mais jusque là on n'est que dans l'aliénation parentale.
Le stade final, c'est l'ablation parentale, ça c'est le travail du juge.
Quand un juge vous interdit de voir vos enfants, il entame l'ablation.
Il consolide la domination du parent aliénateur en l'officialisant.
Normalement le JAF la commence, et le JE l'achève.


Aucun commentaire : tu as tout dit....
razmo
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 659
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007, 9:37
Localisation: Paris

Message non lude Lulu1006 » Samedi 12 Jan 2008, 0:34

Et ô combien c'est LA définition de la "Justice à l'Abattage Familial".


.
Lulu1006
 

temoinage: mon cauchmar SAP

Message non lude Richard Roehl » Dimanche 30 Mar 2008, 18:33

je voulait vous remercier d'abord pour la découvert de la SAP. Maintenant je comprends qu'est qu'y passe dans ma vie et dans la vie de ma fille depuis 7 ans! Cette information me donne la courage de continuer ma bataille pour voir mon enfant!

mon témoinage
JAF: par amour pour mon enfant, en mars 2007 (aprés 5 ans de procés, analyse psychiatrique etc... pour voir ma fille) j'ai eu à ma demande une audience avec le JAF à Grasse (Madame PARIENTI) concernant ma demande d'une résidence alternée. A l'audience j'était choqué d'être accusé par l'avocat adversaire (TOESCA-ZONINO) de "pas laver mon enfant tout les jours", "d'avoir gronder mon enfant parce qu'elle a oublié d'avoir ammené un cahier chez moi un jour"... bref n'importe de quoi. L'avocat a produit une "lettre de ma fille" que je n'ai jamais eu droit de voire demandant une entretien avec le JAF. A cette audience ma fille a critiqué tout de moi et ma famaille: "vacances aux USA bidons...", literalement plus rien était bon chez moi!

3 jours plus tard je cherche ma fille à son école comme prévu et comme je faisais depuis 2 ans sans le moindre problème. j'avais décidé de ne pas parler de cette audience JAF. Ce soir là c'est la derniere soir qu'elle a dormi chez moi; elle a picqué une crise enorme disant qu'elle ne voulait pas dormir chez moi. Avant il n'y avait jamais de problème.

Juge des Enfants RENAUD: alerté par l'école de ma fille suite à sa crise dans la cours refusant de partir avec moi, l'association ADS est chargé de gérer l'affaire. résultat: 3 déjeunés en 4 mois avec ma fille et une entretien entre leurs psy et ma fille! le psy m'a dit que je pouvait esperer de voir ma fille "avant qu'elle a 25 ans"!!

suite JAF l'association ADS est chargé de gérer ma droits de visites. mes droits d'hébergement sont rétiré "pour protégé la mère de mes éventuels pursuits judiciaires et pour ne pas contraint ma fille". Malheursement l'ADS n'est pas homoloqué de faire ce que demande le JAF!! Résultat, je n'est maintenant aucune façon de voir moin enfant.

Conclusion: je comprend maintenant suite à ma connaisance de SAP, que ma fille et moi sont des victims! Avant de connaitre le SAP, j'en voulait à ma fille pour "m'avoir virer de sa vie"!

Maintenant je vais continuer de me battre (protestations etc...) pour ma fille et pour moi; je ne vais jamais laisser tombé.

Sincèrment, et merci pour votre soutiens,

Richard ROEHL
Richard Roehl
Posteur arrivant
 
Messages: 11
Inscription: Mardi 30 Nov 2004, 17:14
Localisation: Grasse (06)

Message non lude Lulu1006 » Dimanche 30 Mar 2008, 18:43

Bonsoir,

Quelle horreur fait-on subir à cette enfant et à sa famille paternelle !

C'est quoi, cette association "ADS" de [m...e] ?

Encore des parasites qui s'engraissent sur le dos des enfants !


Refuse cette mascarde : exige d'être rétabli dans tes droits ET devoir de parent.


Dénonce publiquement ces dérives et les magouilles.


Bref : fous le [bazar].


Bon courage,

Bien à toi.
Lulu1006
 

Message non lude lavande » Mercredi 25 Juin 2008, 10:24

je découvre le sujet et je me rends compte que c'est ce que je subis avec mon fils depuis un an.

Sur décision du jaf, j'ai la garde de mon fils, mais pour qu'il puisse avoir plus de contact avec son père qui vit à 250 km, le jaf a décidé qu'il serait en internat dans la ville où son père à un appartement, et que les visites se feraient à l'amiable...

L'année dernière, le jour de mon anniversaire, mon fils est parti chez son père, comme ce dernier ne l'avait pas pris depuis un an chez lui, j'étais d'accord pour qu'il y passe les deux mois d'été, d'autant plus qu'il avait trouvé un petit boulot sur place.

à la rentrée, il était supposé aller en internat là bas, du coup, le père ne l'a pas ramené.

je l'ai réclamé pour les petites vacances (encore une fois j'étais d'accord pour que ça soit moitié-moitié) mais il a refusé que je le vois.

Alors que tout allait bien entre mon fils et moi, je n'ai plus que quelques contacts téléphoniques, mon avocat me dit qu'étant donné que c'est un arrangement à l'amiable pour les vacances, je ne peux rien faire.

Ma famille (ses grands parents par exemple, mais aussi sa soeur) ne l'ont pas vu depuis un an, et moi non plus.

Le père raconte un tas d'horreur sur moi et mon fils ne sait plus où il en est.


Il a eu un grave accident, je n'ai pas été informée.

L'école m'informe juste du nécessaire (bulletins, retards, absences et facture d'internat bien sûr)

Qu'est ce que je peux faire ? est ce de l'aliénation parentale ?

Quant à son plus jeune frère, son père n'a demandé qu'à le prendre une fois pas mois (il ne le fait jamais) et il ne l'appelle jamais alors que je lui ai acheté exprès un portable, pour qu'il puisse l'appeler quand bon lui semble.

Il n'y a pas que les mères qui pratiquent l'aliénation parentale, il y a aussi des pères...
lavande
Posteur arrivant
 
Messages: 12
Inscription: Mercredi 25 Juin 2008, 8:41
Localisation: nord

Message non lude dan69 » Mercredi 25 Juin 2008, 10:32

salut ,

quel age a ton enfant ? peut tu mettre en ligne la decision exacte du jaf ??? et sur quels motifs ???
dan69
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1510
Inscription: Lundi 14 Avr 2008, 11:16
Localisation: dtc

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndrome d'Aliénation Parentale (SAP)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron