SAP et arbitraire judiciaire.

Témoignages et interventions relatifs à ce processus qui consiste à programmer un Enfant pour qu'il rejette un de ses Parents sans que ce ne soit justifié (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

SAP et arbitraire judiciaire.

Message non lude youri » Mardi 22 Juin 2010, 15:11

Bonjour,

Divorcé depuis plus de 7 ans, je suis sans arrêt attaqué par mon ex-femme qui souhaite réduire mes DVH qui sont déjà assez compliqués avec l'éloignement géographique (Haute Garonne pour moi et Val d'Oise pour ma fille de 9 ans).

Je suis confronté pour la deuxième fois aux décisions d'une JAF (vice présidente au tribunal de Pontoise) qui ne lit pas les dossiers et semble très remontée contre les hommes (en audience, dans un monologue ahurissant et vaseux, elle est parti du postulat suivant : "De toute manière, tous les hommes sont des lâches").

Pour votre information je précise que mon affaire relève du syndrôme d'aliénation parentale (SAP) parce que la mère me dénigre et qu'elle a fait écrire, à ma fille, des lettres horribles me concernant. En réussissant à monter la pédiatre de ma fille contre moi elle a obtenu un signalement qui a déclenché deux enquêtes sociales (dans le 95 et le 31). Heureusement, ces enquêtes m'ont été globalement favorables au sens ou elles disent que ma fille est a sa place auprès de moi alors qu'elle a une place d'adulte auprès de sa mère.

Devant le drame que vit ma fille, je demande aujourd'hui a en avoir la garde, mais la JAF, sans tenir compte de la gravité de la situatiion et sans citer les "mots" écrits par ma fille, ordonne, en mesure provisoire, une médiation sur le Val d'Oise et accorde à mon ex-femme une partie de ce qu'elle demande c'est à dire une réduction des mes DVH.

Le cauchemar recommence puisque cette même Juge avait ordonné lors d'une précedente décision provisoire que (moi vivant près de Toulouse) je devait voir ma fille dans un centre (le CECCOF) 2h tous les 15 jours à Paris.

Je suis aujourd'hui convaicu ne rien devoir attendre de cette Juge, c'est pourquoi je m'intéresse aux mouvements de "résistance" face à l'arbitraire judiciare.

Je souhaite savoir si d'autres personnes ont vécu une telle situation par la faute d'une JAF de pontoise.

Pour être complétement honnéte avec ceux qui pourrait être surpris d'un tel traitement, je précise que mon insertion sociale est dés plus classique je ne suis ni violent, ni drogué, ni alcoolique, ni pédogphile mais je suis un mâle d'origine Kabyle assimilable à un mâle d'origine Arabe pour l'ignorant de base.

Je suis actellement en pleine réflexion sur mes futures options judiciaires. Si quelqu'un a des conseils à donner, je le remercie par avance...

Je salue tous les lecteurs de ce message qui ont aussi leurs propres soucis.
youri
Posteur arrivant
 
Messages: 19
Inscription: Lundi 21 Juin 2010, 22:42
Localisation: la salvetat

Retourner vers Syndrome d'Aliénation Parentale (SAP)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron