M. Chirac relance la lutte contre la délinquance ...

Nos archives des sujets d'actualité (lecture seule)

M. Chirac relance la lutte contre la délinquance ...

Message non lude Super Papa » Lundi 8 Nov 2004, 15:25

Il serait heureux que ces déclarations sur la "tolérance zéro", ne s'arrêtent pas aux délits de non représentation d'enfants, sanctionnés par l'article 227-5 du Code Pénal et d'une façon plus générale, toutes les violations de l'autorité parentale conjointe, en principe...qui restent globalement très peu punis et dont les magistrats du Parquet, sur les consignes de l'autorité politique, refusent de poursuivre... et orientent les plaintes des pères vers des médiations pénales, et des mains courantes, qui ne sont là que pour protéger la mère d'éventuelles poursuites.

Dans ce contexte de laxisme institutionnalisé, il parait donc logique qu'un grand nombre d'enfants, de plus en plus jeunes, virent vers la délinquance, puisqu'ils ont l'exemple de l'impunité de l'un de leur deux parents comme modèle, la mère, qui reste impunie, au dessus des lois, lorsque celle-ci refuse d'appliquer la loi et les décisions de justice, et les droits minimes qui sont accordés généralement aux pères, concernant les droits de visite et d'hébergement: un week end sur deux ! Les chiffres le démontrent: plus de 80 % des mineurs délinquants sont issus de familles mono parentales !

Qui peut donc croire alors à la crédibilité et la sincérité de ces déclarations, lorsqu'on refuse de poursuivre l'auteur d'une infraction à la loi pénale, lorsqu'il s'agit d'une mère délinquante qui refuse de présenter les enfants, au mépris des décisions prononcées par les magistrats aux affaires familliales, pourtant rendues au nom du Peuple Français...

Alain BENSIMON
Vice-président


NIMES LE 8 NOVEMBRE 2003 - AFP M. Chirac a estimé que "le premier enjeu, c'est la tolérance zéro face à la délinquance et notamment la petite délinquance", ce qui implique d'apporter "une réponse rapide et adaptée à chaque infraction, quelle que soit sa gravité", citant les nouveaux outils à la disposition de la justice comme les alternatives aux poursuites ou à l'emprisonnement.
Dernière édition par Super Papa le Mardi 16 Nov 2004, 12:48, édité 4 fois.
Super Papa
 

INTERPELLATION

Message non lude Notre Papa » Lundi 8 Nov 2004, 18:22

BONJOUR,

est-il envisageable que l'association SOS PAPA interpelle le gouvernement dans une lettre ouverte qui paraitrait dans la presse ?

Dans cette hypothèse mise en application ne pourrait-on pas s'attendre à une "réaction" officielle du gouvernement, ainsi mis devant ses responsabilités par la première association de pères et de défense de l'égalité parentale en France ???

J'imagine qu'un tel article de presse aurait un coût, la contribution fusse t-elle modeste des adhérents ou membres de SOS PAPA pourrait-être envisagée ? J'y serais personnellement favorable.

Dans l'attente de votre réponse :wink:
Notre Papa
 


Retourner vers Nous en avons parlé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron