La mort du petit David : Après les aveux d'Aline Lelièvre

Nos archives des sujets d'actualité (lecture seule)

Message non lude Harald » Jeudi 9 Nov 2006, 2:37

il va ne pas voir
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Jeudi 9 Nov 2006, 2:40

j'ai prévu de le lui envoyer par la poste, je lui ai déjà expédié des choses de cette nature.
interim
 

Message non lude Harald » Jeudi 9 Nov 2006, 2:48

ils jouent un jeu qu'il connaissent, et sont maîtres sur leur terrains, mais ils savent qu'ils ont du plombs dans l'aile, alors comme c'est pas des courageux ils savent s'évanouir,

c'est en dehors de leur terrain de jeu que tu les acculeras,

si tu le fais avec finesse, ils ne monteront pas au filet contre toi,
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Jeudi 9 Nov 2006, 2:55

> c'est en dehors de leur terrain de jeu que tu les acculeras,

leurs terrains, ce sont les pretoires et les couloirs, des lieux d'où rien ne transpire.

où je joue, c'est la place publique.


> si tu le fais avec finesse, ils ne monteront pas au filet contre toi,

il faudra bien qu'ils y montent un jour? car s'ils ne bougent pas, je vais avoir le droit d'aller très loin, de plus en plus loin...

rien qu'écrire que la France rend une justice civile souvent digne du XIIième siècle, c'est aller très loin déjà.
interim
 

Message non lude Harald » Jeudi 9 Nov 2006, 3:09

il y en a plein qui ont déjà attaquer la France pour non respect (avérés) des droits de l'homme, auprès du tribunal compétent de Genève,

il faut continuer à enfoncer le clou, ça paiera bientôt
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Jeudi 9 Nov 2006, 3:16

> il faut continuer à enfoncer le clou, ça paiera bientôt

derrière cela, ce sont des magouilles qui concernent 300 000 enfants, 80 000 par an et qui représente quelques milliards d'euro par an.

et je ne dénonce pas grand chose d'autre que des magouilles déjà mises en lumière par la cour des comptes, l'IGAS, l'IGSJ ainsi que des services de contrôle européens.

en l'état, c'est une usine à pomper le fric des collectivités et à produire des délinquants, l'Etat s'en cogne ou, plutôt, préfère noyer le poisson.
interim
 

Message non lude Harald » Jeudi 9 Nov 2006, 7:44

il n'y a pas de solutions immédiates sauf quelques broutilles lachées quand ça turbule trop,
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude maria » Dimanche 12 Nov 2006, 23:03

Vous permettez que je revienne à l'origine de ce post.... je viens de tout relire et je mle fais la même reflexion qu'à sa découverte.... est-ce bien honnête de prendre un cas isolé ou deux de détresse humaine (dont on peut déplorer que la société n'aie pas eu les yeux rivés sur elle pour les empêcher de sombre, ou se dire que la société ne peut pas toujours être responsable de chaque détresse individuelle, ou que la société ferait bein de remettre un social réel au coeur de ses préoccupations.... etc, vastes sujets) pour en faire de l'eau à amener au moulin de la RA ? J'appelle cela faire feu de tout bois, et la peu sympathique déliquescence du fil au gra des posts montre sans doute bien la vacuité d'un tel raisonnement : la RA panacée de la détresse humaine, quelques infanticides pour stigmatiser le danger de la "sacralisation des mères".... On ne sait même plus ce qu'est le sacré. mais il y a une chose de sure, c'est que les bébés passent pour naître dans la partie "sacrée" des femmes ! Reprenez vos cours d'anatomie et penchez vous sur cette étrange appellation ? Tout ce qui se passe là est sacré ? Mais qui a conscience du "sacré" de l'acte sexuel ? Quelle sonscience avaons nous de cette sacrazlité là ?
Alors avant de vouloir "désacraliser" encore faudrait-il s'entrendre sur ce qui ferait la sacralité des femmes, hein ? Et il faudrait que nous soyons désacralisées mais parfaites ? Il y a toujours eu des infanticide comme il y a toujours eu x formes de misères.... En quoi, en sommes responsables ? qu'est-ce qui en nous fait que nos société produisent des "monstres", qu'est-ce qui en nous pourrait ou aurait pu basculer vers la monstruosité ?
Quand je lis la première ligne de l'article SOS qui dit qu'il ne s'agit pas de juger ces femmes.... non il s'agirait presaue de faire le procès des femmes en général et de ce fabuleux (mais inexistant généralement ) pouvoir qu'on leur laisserait dans nos sociétés....


J'ai reçu recemment par courrier une "enquête sur l'éducation" envoyée par erreur apparemment, mais quel enseignement : on pronait le retour aux valeurs morales seules fondements de la société, l'autorité absolue des pères, la soumission des mères à ce pouvoir patriarcale car sinon on accréditerait le délitement de la société avec des femmes seules, filles mères, etc, incapables d'élever des enfants qui puissent entretenir les valeurs d'une société saine etcetcetc.... Je ne continue pas,sec relents de pétainisme qui sont prêts à fleurir dans les mains de nombre de fumiers....

Alors attention à ces "non jugements" qui jugent, à ces diktats de solutions qui sont inutiles : quand un divorce se passe mal, tout se passe mal, et la RA n'est pas le moindre mal, il s'en faut de beaucoup, vous connaissez mon point de vue sur le sujet....
mais que d'autres pensent le contraire je le conçois... mais j'ai du mal à concevoir que l'on se serve de l'histoire de malheureuses ayant perdu leur humanité dans leur misère pour justifier un mode de garde. c'est à mon avis, malhonnête, abusif et manipulatoire !
Et je ne supporte pas la manipulation , elle a failli avoir ma peau, désormais je la sens à des lieues...
maria :shock:
Tiens bon, ta vie t'aime !
maria
Posteur arrivant
 
Messages: 9
Inscription: Mardi 16 Mai 2006, 12:51
Localisation: La celle st cloud

Message non lude interim » Dimanche 12 Nov 2006, 23:38

maria a écrit:mais j'ai du mal à concevoir que l'on se serve de l'histoire de malheureuses ayant perdu leur humanité dans leur misère pour justifier un mode de garde. c'est à mon avis, malhonnête, abusif et manipulatoire !
Et je ne supporte pas la manipulation , elle a failli avoir ma peau, désormais je la sens à des lieues...


c'est pour cela qu'il faut s'efforcer de resituer le tout dans le contexte social et politique actuel. c'est ce à quoi je me suis attaché dans mon blog qui déplait pas mal à certains et qui parait décousu pour d'autres.

du côté du ministère de la famille, ce fût profil bas, pas de moyens sinon de couler plus encore la barque. en effet, des créations de crèches et 60 000 emplois ont été promis (mais ce qui n'est pas dit, c'est que les moyens pourraient faire défaut, notamment lorsqu'il s'agira de former puis de délivrer des agréments à ces 60 000 taties).

il est aussi intéressant de mettre en regard le jugement de Cécillon qui vient de tomber. cet homme a été dépeint tel un véritable monstre, le clou ayant semblé avoir été enfoncé par l'AG qui a interrogé sa maitresse devant les jués des assises. à côté de Cécillon, ces mères infanticides qui sont en détresse, victimes de leur sort et de leur passé...

etc, etc.

de mon point de vue, je situe la société au XIIème siècle et la balance de la justice a été remplacée par le glaive et une girouette. si la clameur qui s'élève est assez forte, la girouette tourne et une tête tombera.

si Cazenave rassemble assez de voix, il aura la RA... et il est bien vrai que derrière cette facade, de nombreux groupes soufflent aussi afin d'orienter la girouette en cette direction, un retour à des valeurs plus traditionalistes.

je pense que nos assemblées ont loupé un virage il y a 30 ou 40 ans.

> mais j'ai du mal à concevoir que l'on se serve de
> l'histoire de malheureuses ayant perdu leur humanité
> dans leur misère pour justifier un mode de garde.

tout comme d'autres s'emparent de faits de l'actualité ou même d'échanges dans les forums d'associations de pères pour réclamer l'exclusivité de la relation mère-enfant.

c'est bassement moyen âgeux. d'après les caricaturistes, l'Europe de l'électricité est en panne:

Image

si tout ce monde continue de souffler on va finir dans le noir, c'est déjà l'opinion de Délize.
Dernière édition par interim le Dimanche 12 Nov 2006, 23:42, édité 1 fois.
interim
 

Quand on ne veut pas comprendre .....

Message non lude Animateur SOS PAPA » Dimanche 12 Nov 2006, 23:41

Quand on ne veut pas comprendre on commence par lire de travers ... c'est tellement plus simple.

Ce qui est dit dans le post en question, c'est qu'il est plus simple d'élever un enfant à deux que tout seul. Toutes les statistiques sont formelles.

Que l'enfant soit jeune ( 100% de temps ) ou que l'enfant soit ado il est est difficile d'élever seule un enfant et encore plus, plusieurs enfants.

Les cas tragiques comme le cas du petit David ne sont que la partie émergé de l'iceberg. Mais tout le monde sait bien que les cas "non tragiques" cachent de nombreuses difficultés quotidiennes et de nombreuses souffrances.

Et les difficultés du parent et ses souffrances sont obligatoirement également celles de l'enfant.

Un enfant a besoin de ses deux parents et chacun des deux parents a besoin du support et de l'aide de l'autre parent.

Et cela s'appelle la résidence alternée. En effet, ce n'est pas en un week-end sur deux que l'on peut apporter ce support et cet aide.
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude interim » Dimanche 12 Nov 2006, 23:47

> Et cela s'appelle la résidence alternée

c'est une panoplie de solutions qui font défaut. si elle était disponible, les juges n'auraient certainement pas à trancher.
interim
 

Message non lude Animateur SOS PAPA » Lundi 13 Nov 2006, 0:01

Bien entendu qu'il faut de l'accompagnement.

Et en particulier des JAF qui font leur travail, c'est à dire qui sanctionnent celui ou celle qui fait tout pour que cela ne marche pas, celui ou celle qui décide d'aller à l'autre bout de la France etc.

Il faudrait également des statistiques sur la réalité des jugements tribunal par tribunal, un véritable contrôle des juges.

Il faudrait une véritable formation des JAF sur ce qu'est le SAP.

Il faudrait que les institutions fassent réellement respecter les jugements.

Il faudrait également que les institutions comprennent enfin qu'un enfant de parents séparés coûte plus cher qu'un enfant dont les parents vivent sous le même toit

etc etc etc etc etc etc etc etc

Et pour la énième fois, la RA cela ne veut pas dire "une semaine / une semaine".

Je rappelle encore une fois le texte dans son exhaustivité :
Art. 373-2-9. - En application des deux articles précédents, la résidence de l'enfant peut être fixée en alternance au domicile de chacun des parents ou au domicile de l'un d'eux.
A la demande de l'un des parents ou en cas de désaccord entre eux sur le mode de résidence de l'enfant, le juge peut ordonner à titre provisoire une résidence en alternance dont il détermine la durée. Au terme de celle-ci, le juge statue définitivement sur la résidence de l'enfant en alternance au domicile de chacun des parents ou au domicile de l'un d'eux.


L'enjeu de la RA est bien plus important qu'une simple affaire de temps
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude maria » Lundi 13 Nov 2006, 0:02

Et les difficultés du parent et ses souffrances sont obligatoirement également celles de l'enfant.

C'est quoi cette rhétorique pseudo mathématique ?
Vous plaisanter mr le Pdt ? Il est heureusement possible de protéger ses efnats de ses propres souffrances. Cela demande de la conscience, de l'attention, une énorme énergie.... mais nous pouvons protéger nos "petites éponges" ! Cela demande une garande conscience de l'être unique qu'est l'enfant et de notre capacité à lui transmettre notre malaise. Si on a cette conscience là on peu heureusement limiter les dégats? Les difficultés des parents n'ont pas à être celles des enfants... quant aux souffrances, cela demande un travail sur soi, certes... mais chacun peut faire le choix de ne pas rester dans la souffrance mais au contraire de sortir du cercle vicieux de la victimisation (ou de l'auto victimisation).
parcontre il est des souffrances propres aux enfants dont nous avons intérêt à surveiller avec vigilance l'éventuelle apparition. Des souffrances également qui sont crées par celle du parent (enfermés dedans généralement), générées par son discours... mais hélas pas partagées par le parent !
De plus certains enfants comme certains parents ont une fragilité à la csouffrance, d'autre moins, d'autres encore se sortent de cette souffrance et peuvent aider les enfants à ne pas se laisser embarquer. !


maria
Tiens bon, ta vie t'aime !
maria
Posteur arrivant
 
Messages: 9
Inscription: Mardi 16 Mai 2006, 12:51
Localisation: La celle st cloud

Message non lude interim » Lundi 13 Nov 2006, 0:34

> des JAF qui font leur travail, c'est à dire qui sanctionnent

juger/ne pas juger/punir
ordonner et exclure
surveiller et punir
punir et pardonner

tout cela, c'est médiéval ou quelque peu édulcoré. punir un parent c'est également sanctionner l'enfant.

quand je pense qu'il faut dépenser des euro par milliers pour caresser l'espoir de de faire reconnaitre un jour que le juge s'est trompé, a fait n'importe quoi... et que cet argent aurait pu servir à partir en vacances avec les enfants...
interim
 

Message non lude musique » Lundi 13 Nov 2006, 0:36

mais dans le cas du petit david, son pere ne l ayant meme pas reconnu comment voulez vous qu il ait un garde alternée????????

il y a des mamans et des papas qui ne veulent pas de leur enfant une semaine entiere!!!!!!qui se contente d un week sur deux et ca leur va tre sbien, donc comment pouvez vous les obliger à le sprendre si ils en veulent pas!!!!!!!!
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie
musique
Posteur arrivant
 
Messages: 13
Inscription: Dimanche 12 Déc 2004, 23:22
Localisation: Nancy (54)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Nous en avons parlé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron