La mort du petit David : Après les aveux d'Aline Lelièvre

Nos archives des sujets d'actualité (lecture seule)

Message non lude Harald » Dimanche 5 Nov 2006, 17:46

Je n'ai pas eu besoin de vous pour voir avec des yeux de papa, je l'ai toujours fait, et c'est mon ton paternel qui irrite votre égo surdimensionné semble-t-il,

Fin de polémique avec la polémiqueuse musique, merci de garder votre énergie virulente pour l'égalité homme femme, donc père, mère, pour la conception, le paternage et maternage,

Vous êtes excédée à cause d'autres...ok...alors stop it, fin de polémique
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Du calme ! ! !

Message non lude Animateur SOS PAPA » Dimanche 5 Nov 2006, 18:55

Ce sujet est suffisamment délicat et tragique pour que l'on reste constructif et raisonnable dans les propos. Ce forum est un lieu d'échange pas de "bagarre".
Si le ton ne se calme pas je "nettoie" ce fil de tous les posts "haineux" et le verrouille.
Et bien entendu, rien n'empêche chaque posteur de rééditer ses posts pour les rendre respectueux des autres
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Message non lude Harald » Dimanche 5 Nov 2006, 19:09

merci,
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Dimanche 5 Nov 2006, 20:03

interim a écrit:
musique a écrit:et ce ne st pas parce qu un mere celibataire commet l irreparable que nous sommes responsables de tout les maux de la terre.............


c'est un discours étrange que tiennent le plus fréquemment des pères...


A ce propos, discours haineux et culpabilisants ainsi que de fléaux, de maux de la terre...

Il serait grand temps que tout le monde relise les animaux malades de la peste, ce mal dont la cause n'a été identifiée que deux siècles environ après 1664:

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste
(puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n'en voyait point d'occupés
A chercher le soutien d'une mourante vie ;
Nul mets n'excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n'épiaient
La douce et l'innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d'amour, partant plus de joie.
Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J'ai dévoré force moutons.
Que m'avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m'est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d'honneur.
Et quant au Berger l'on peut dire
Qu'il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.

L'Ane vint à son tour et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.



Hier des hommes étaient coupables et aujourd'hui ce sont des femmes. Hier, pour certains, les hommes étaient les baudets et aujourd'hui, pour certains, ce seront les femmes les baudets, plus particulièrement si elles sont mères célibataires. Il y a bien des exceptions pour qui les baudets ne peuvent être que les hommes...

Il serait ici grand temps de se ressaisir, de changer de mode de lecture et de réaction, de comportements face à ces drames.

C'est en principe l'Etat et le juge qui décident, qui ordonnent, ce ne sont pas ni les femmes, ni les hommes.
interim
 

Message non lude Harald » Lundi 6 Nov 2006, 0:25

Nous ne sommes pas là pour juger cette jeune fille de 19 ans, ni pour piétiner son histoire,

Sommes nous capables de fabriquer un avenir meilleur que ce présent sordide, au delà des petits égos de chacun,

Il y en a qui font bien pire tous les jours, et qui sachant se cacher ne se font pas prendre,

Cette petite âme venue, puis repartie, reviendra vite sous une autre identité, souhaitons lui belle vie, et souhaitons nous à tous belle vie,

Ce n'est pas parce que il y a une pleine lune sur l'axe de la lourdeur et du venin qu'il faut disjoncter, au contraire il faut traverser l'épreuve...
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Lundi 6 Nov 2006, 14:21

> il y a d'autres solutions que le MEURTRE!!! la famille ou la ddass!!!

vous parlez de la DDASS mais pour qui connait, ces services sont réputés pour ne jamais proposer d'alternative.

quant à sa famille, d'après Libé, elle venait de s'en séparer pour emménager seule avec son enfant, il y a un mois.
interim
 

Message non lude interim » Lundi 6 Nov 2006, 16:40

Et le tout est bien plus complexe à mon sens qu'il ne parait. En effet, après un couac de l'aide sociale, un couac à la prison:

RENNES (AFP), 6 novembre 2006, 14h58 - Aline Lelièvre, mise en examen et incarcérée samedi à Rennes pour l'homicide de son fils David, a été hospitalisée après une tentative de suicide dans la nuit de dimanche à lundi, mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on appris de source pénitentiaire.

La jeune femme de 19 ans a utilisé un "produit de type détergent" pour tenter de mettre fin à ses jours, a indiqué une porte-parole du service communication de la direction régionale des services pénitentiaires à Rennes. Elle n'a pas été en mesure de préciser comment Aline Lelièvre avait pu se procurer ce produit.

Les jours de la jeune femme ne sont toutefois pas en danger, selon la même source.



Donc je pense qu'il faudrait éviter de verser dans les querelles usuelles et stériles telles que celles relatives au genre.

Car à mon sens, "le père", ici un portugais qui réside aujourd'hui en Suisse, n'est pas responsable des insuffisances des services publics français.
interim
 

Message non lude Harald » Lundi 6 Nov 2006, 18:19

Pourquoi ne pas essayer de réver un peu à un monde meilleur ;

- La conception de l'enfant librement accepté au préalable par la génitrice et le géniteur, sans qu'aucun des deux ne "viole" l'autre d'une quelconque manière

- Dès lors acceptation mutuelle d'un contrat de non conflit parental autour de l'enfant
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Lundi 6 Nov 2006, 18:34

> Pourquoi ne pas essayer de réver un peu à un monde meilleur

Dans le meilleur des mondes, tout se passe bien. Mais il faut compter avec le chaos, la nature humaine et Machiavel (discours avec Montesquieu), ce qui se fait et ce qui devrait se faire. Dans le lumineux et le merveilleux ou le suffisant pour l'un, que voit l'autre?

Pour moi, il manque aujourd'hui des normes et des contrôles, des garde fou.
interim
 

Message non lude Harald » Lundi 6 Nov 2006, 18:45

il est clair que c'est vrai,

l'esprit du mal trouvera toujours une faille à exploiter, et l'esprit du bien saura toujours y remédier
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude Joë » Mardi 7 Nov 2006, 16:50

Cette petite âme venue, puis repartie, reviendra vite sous une autre identité, souhaitons lui belle vie, et souhaitons nous à tous belle vie,

elle reviendra et retrouveras les memes protagosnites jusqu'a complet pardon: c'est le karma! :o

l'esprit du mal trouvera toujours une faille à exploiter, et l'esprit du bien saura toujours y remédier


pour le mal :OUI ! mais pour le bien/ je crois qu'il est agsent ou fatiguéces derniéres décennies? il perd du terrain! personne nel'écoute plus! :cry:
Joë
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 576
Inscription: Mercredi 2 Nov 2005, 0:38
Localisation: en croisade pour le pays de l'égalité parental

Message non lude interim » Mardi 7 Nov 2006, 17:28

> le bien... il perd du terrain!

mais non, vas visiter un lumineux portail Internet du genre famille.gouv.fr, t'en auras plein les mirettes :D

c'est bien pour cela que je dis qu'avant toutes choses, il faut réclamer des normes et des contrôles, une instance susceptible d'être saisie (et réellement), ce qui me parait d'autant plus important que certaines circulaires et textes ne sont pas appliqués.

ou alors très clairement... si l'un des parents ou un professionnel déclare la guerre à l'autre parent, ce dernier doit sur le champ se démettre, disparaitre, passer à autre chose.

la place des enfants dans tout cela? ça fait travailler les pros, ça occupe et ça profite à ces derniers s'ils ne s'en sentent pas simplement utile (ou je ne sais trop quoi d'autre).
interim
 

Message non lude Harald » Mercredi 8 Nov 2006, 0:44

oui les soldats du mal ont surfés ces dernières années, cela ne saurait durer, à nous de savoir si nous servons le mal ou le bien ? pour nos enfants, les adultes de demains
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

Message non lude interim » Mercredi 8 Nov 2006, 1:23

> à nous de savoir si nous servons le mal ou le bien ?

parce que tu penses sincèrement que SOS papa a été entendu? soit, une déléguation a été reçue mais avec 3 dépèches et 4 rapports il serait possible de jeter le doute sur les intentions du ministère.

je vais me taire, j'ai déjà été censuré ici il y a 3 jours :D
interim
 

Message non lude Harald » Mercredi 8 Nov 2006, 2:32

il ne faut jamais desepérer, servir les forces du bien ne peut être que positif, mais c'est vrai le quotidien est encore pénible, mais mieux vaut être du bon coté
Harald
Posteur avancé
Posteur avancé
 
Messages: 78
Inscription: Lundi 1 Mar 2004, 21:40
Localisation: Cannes

PrécédenteSuivante

Retourner vers Nous en avons parlé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron