OUTREAU: suite aux acquitements Enfants rendus aux Parents

Nos archives des sujets d'actualité (lecture seule)

OUTREAU: suite aux acquitements Enfants rendus aux Parents

Message non lude Animateur SOS PAPA » Samedi 3 Déc 2005, 11:23

Outreau: les accusés retrouvent leurs enfants

Suites aux acquittements d'Outreau, les parents injustement séparés de leurs enfants( Franck et Sandrine Lavier ) , viennent, quelques heures après leurs acquittements, de se voir rendu leurs enfants, Hugo et sa sœur Laetitia, par le Juge des Enfants. ( décision définitive le 12 décembre ).

A SOS PAPA nous ne pouvons qu'applaudir cette décision particulièrement rapide ( inhabituelle rapidité de la justice !) et particulièrement légitime.

Mais curieusement, il semble que ces enfants terriblement victimes, dont les parents ont été traînés dans la boue et l'opprobre pendant 4 ans, ne passeront pas par ces terribles et monstrueux "points rencontres".
Ils auront la chance, eux, de retrouver directement leur parents sans autres forme de procédure. sans ces quelques heures tous les 15 jours dans ces horribles parloirs de prison.
Il a donc été considéré que après 4 ans de rupture totale de liens parent-enfant avec diabolisation ultime, ce ne serait pas traumatisant qu'ils retrouvent directement leurs parents.

Bien entendu, je le répète, à SOS PAPA nous sommes effectivement totalement d'accord avec le fait que c'est bien la meilleure solution à la condition que cela soit accompagné d'un soutien et d'un suivi psychologique des professionnels de l'enfance afin de réparer les teribles dégâts de ces 4 ans..
( peut être pourrions nous demander à JL Viaux de participer gratuitement à ce soutien..... non gratuitement, ce ne serait pas juste, on pourrait peut être lui accorder un "salaire de femme de ménage" sic )

Mais alors, pourquoi, dans tous ces mini-Outreau que nous, les pères, vivons régulièrement, lorsque nous sommes en début de procédure accusés, pour des raisons purement procédurales, d'attouchements ou de violences, que le JAF, par "prudence" suspend tout droit de visite en attendant le rapport d'enquête sociale ( qui bien entendu ne donnera aucune réponse sur les culpabilités éventuelles puisqu'il ne s'agit pas d'une enquête de police ), que ce rapport et sa prise en compte par le JAF ne se fera pas avant 8 mois, 8 mois de séparation totale père-enfant, pourquoi le JAF n'applique t il pas le même raisonnement et ne rend il pas purement l'enfant au parent injustement accusé ?

Non, au contraire, le JAF, dans une incroyable perfidie, va statuer, dans son jugement : "compte tenu de la rupture longue des relations du père et de son enfant, il n'est pas possible de restituer brutalement le contact, cela pourrait traumatiser l'enfant, nous allons passer par une étape de point rencontre" ( l'enfant restant donc pendant ce temps entre les main exclusives du parent qui a porté ces monstrueuses accusations ....
..... et qui bien entendu va continuer, continuant ainsi de développer l'Aliénation Parentale).

Alain Cazenave
Président SOS PAPA
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Retourner vers Nous en avons parlé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron