psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Vous vivez une situation de couple difficile sans avoir franchi encore le cap de la gestion de la séparation, parlez-nous en, posez vos questions ! (visible par tous - post réservé aux enregistrés)

psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Message non lude electra » Mercredi 29 Déc 2010, 22:56

Bonjours a vous

suite a mes nombreux soucis avec mon compagnon qui m'a mené une vie de d'enfer basée sur le mepris et les violences morales sur moi durant 9 ans, l'absence d'1 qq conque aide, la misere sexuelle, le desert affectif etc etc puis violences sur mes chats puis mes enfants recement (garde a vue le 16/11/2010, Juge des enfants le 10/12/2010) en + d'un adultere recent, Mr a fait ses valises hiers et moi j'ai entamée toutes les procédures.
Mr est un pervers manipulateur qui comme ses semblables m'a rejeté toutes ses fautes : il me trompe = c'est que j'ai 1 amant (!), il est violent avec les enfants (c'est que je l'ai poussé, pas qu'il lest naturelement violent vu son passé (!) je l'ai "ruiné psycologiquement" alors qu'il ma rabaissé et humilié verbalement, par ses actes durant tant d'années, etc etc etc....bref 1 beau specimen !!!
1) procédure de séparation + dossier tres complet sur mes demandes (droit de visite pension, autorité parentale, droit de visite de certains grands parents que je refuse (car aussi odieux que lui avec les enfants)
+++ nota contrairement a ce qu'il pense je ne suis pas 1 ... qui l'empechera de voir ses enfants, ma porte restera toujours ouverte sauf s'il agit avec moi comme avec son ex femme via les enfants +++
2) dossier de surendettement + mediation familiale + psy pour mon fils ainé etc etc etc....
3) NEANMOINS compte tenu de ses antécédent avec son ex femme a qui il a pourri la vie pendant son mariage et déclaré la guerre apres (toujours chez le psy depuis 10 ans la pauvre) et que MONSIEUR est totalement sous l'emprise de son beau pere (mari de sa mere) qui l'a monté contre son pere, son ex femme, sa 1 fille (il l'a persuadé qu'elle n'etait pas de lui), ses freres , moi et maintenant les enfants, j'ai peur vu ce que j'ai vu et entendu qu'il agisse de meme avec moi, me menant une vie d'enfer avec une haine non dissimulée, essayant de m'atteindre via les enfants.
**** je souhaites prendre des rdv chez un psycologue du couple (lui meme est suivit par 1 psy depuis novembre dans la mlême structure)
-pour qu'on puisse discuter (impossible depuis des annéeshors professionnel, monEx m'empechant de parler ou cassant tout autour de moi et me rejetant toujours tout sur le dos)
-afin qu'on puisse voir chacun nos erreurs (moi aussi j'en ai fait, en me repliant et n'essayant plus de communiquer puisqu'en tant que ... cela n'avait aucun interet !!!)
-afin qu'il puisse comprendre qu'il a agit de maniere deplorable depuis tant d'années envers moi (si je suis moi "caline" qu'avant c'est peut etre parceque traitée de ... dans la journée je n'ai pas specialement envi de l'etre apres !!)
-afin qu'il comprenne que ses agissements envers ses enfants ne sont pas des actes justifié par nos pbl conjugaux mais qu'il est naturelement violent et doit reflechir, se controler avant de peter les plombs sans motif valable
-afin qu'il arrive a assimiler qu'il n'est qu'un pantin dans les mains de son beau pere qui le monte contre tous ceux qui l'ont aidé et aimé et ouvre les yeux sur l'emprise malefique qu'il a sur lui (sans ca, le "vieux" le montra encore + contre moi la "piece rapportée" comme il m'a affectieusement nommée
- afin qu'il comprenne que s'est fini, que j'ai toutes les cartes en main, qu'il n'a pas a ressentir de la haine face a qq un qui a essayé de s'en sortir et de proteger ses enfants faute de pouvoir le raisonner
-afin qu'il sache que tout acte deplacé de sa part sera sanctionné
-enfin et surtout afin qu'il realise QU IL. est malade et que se n'est pas moi qui affabule ou tente de l'enfoncer (les photos et docs pris durant des années prouvant mes dires) et que la "ruine psycologique" c'est moi qui l'ai enduré pas lui ( c'est lui qui m'humiliait, lui qui avait des loisirs, lui qui prenait ttes les decisions, moi j'ai du fermer ma g.... durant des années !!! et qu'il agisse en conséquence

*** un ami m'a dit qu'il n'etait pas possible de trouver une logique dans un etre illogique et un psy m'a dit que ce genre d'individu contrairement au "border line" ne se considere pas comme malade (c'est l'autre la ... de femme qui l'est) et qu'il est qq qu'il arrive insoignable

+++++++ avez vous des opinions, experiences, idées, ma demarche est elle louable ???++++

merci a tous et toutes pour vos reponses
electra
Posteur arrivant
 
Messages: 2
Inscription: Mercredi 29 Déc 2010, 19:11

Re: psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Message non lude littlemisssunshine » Jeudi 30 Déc 2010, 1:06

Bonsoir Electra,

j'ai lu et relu ton post, je veux pas te casser le moral mais en pensant que tu vas pouvoir lui ouvrir les yeux en lui proposant une therapie, je pense que tu ... rêves.

Comme ton ami te l'a dit, il est persuadé d'être normal, d'avoir des réactions normales et d'être au dessus de tout, et surtout de toi, donc d'une, il acceptera jamais ou alors ce sera un moyen supplémentaire pour te devisser et destabiliser en plus... et de deux, tu risques d'en prendre plein la tronche, 9 ans ça suffit ma belle tu trouves pas ???

le mieux avec ce genre de personnalité c'est de couper les ponts, il ne te reconnaitra pas comme sa victime, jamais.

Toi par contre tu peux entamer un accompagnement pour savoir pourquoi tu as pu supporter ça et surtout comment gerer l'après - séparation et les relations entre lui et les enfants...

je ne sais que te dire de plus, je te souhaite plein de forces et de courage
littlemisssunshine
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 654
Inscription: Samedi 21 Aoû 2010, 21:52
Localisation: 30

Re: psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Message non lude olivier42 » Jeudi 30 Déc 2010, 2:20

littlemisssunshine a écrit:Bonsoir Electra,

j'ai lu et relu ton post, je veux pas te casser le moral mais en pensant que tu vas pouvoir lui ouvrir les yeux en lui proposant une therapie, je pense que tu ... rêves.

Comme ton ami te l'a dit, il est persuadé d'être normal, d'avoir des réactions normales et d'être au dessus de tout, et surtout de toi, donc d'une, il acceptera jamais ou alors ce sera un moyen supplémentaire pour te devisser et destabiliser en plus... et de deux, tu risques d'en prendre plein la tronche, 9 ans ça suffit ma belle tu trouves pas ???

le mieux avec ce genre de personnalité c'est de couper les ponts, il ne te reconnaitra pas comme sa victime, jamais.

100% d'accord avec tout ce qui est ecrit au dessus
laisse tombé ca ne sert a rien le mieux est de ne rien dire ainsi il n'aura rien a manipuler et a retrourner contre toi, aller voir un psy avec ce genre de personne ne sert a rien, ces gens la sont tres fort pour retourner la situation (j'en ai fait malheureusement l'experience).

Toi par contre tu peux entamer un accompagnement pour savoir pourquoi tu as pu supporter ça et surtout comment gerer l'après - séparation et les relations entre lui et les enfants...
pourquoi on reste avec ces gens la ????
ben c'est simple :
1 il y a les enfant donc on fait bien plus d'effort que si l'on vivait chacun chez soit et surtout sans enfant en commun
2 ils nous font croire sans cesse qu'ils vont faire des effort (moi j'avais le droit a "laisse moi le temps, je suis desolé" et 3 a 4 jours apres c'etait des repproches a tout va et sur n'importe quoi , du style : des hurlements par ce que le panneau de limitation de vitesse de 90km/h, a l'arrivé au peage d'autoroute se mettait a clignoter (soit disant que je roulais trop vite alors que j'etais bien a 90 et que ces panneau se mettent quelque soit voytre vitesse a clignoter. voila le genre de truc bien debile et ce genre de situation on les vie a la pelle. c'est anodin comme situatuion mais ca reppété par 15 a 20 fois par jours ce n'est plus anodin du tout ....
3 on fait confiance pour recoller les morceau surtout pour les enfant
4 on se dit que ce n'est pas forcement mieux ailleurs
5 on a generalement un bon fond et ce genre d'individu nous recherche pour ca
6 on espere toujours que cela va revenir comme avant
8 plus le temps passe plus on s'habitue aux attaques et certaine devienne donc moins agressive a nos yeux qu'au par avant
9 ils savent tres bien etre adsorable au moins 5 a 10 minutes dans la journee donc on espere toujours
10 on arrive mine de rien a s'isoler de ses agressions en fuyant soit dans une sorte de bulle soit carrément en rentrant plus tard chez soit .
je connais tout ca...

perso je perdais les clés de chez moi continuellement et cela involontairement (comme quoi l'inconscient ...., j'avais des nausées avant de rentré chez moi, je ne dormais presque plus.
donc un psy ouais bof peut etre mais alors que pour toit et encore y a pas mal de mauvais psy comme il peu y envoirs de bon mais bon.....si vraiment tu te sent mal mieux vaut aller voir ton medecin qui te prescrira ce qu'il faut (evite bien sur les anxiolitique pour lesquel on tombe rappidement dependant ce qui n'est pas le cas des anti depresseur (je suis dans le medical donc je sais de quoi je parle :wink: )

je ne sais que te dire de plus, je te souhaite plein de forces et de courage
.......
olivier42
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 1225
Inscription: Vendredi 8 Fév 2008, 2:00
Localisation: 89

Re: psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Message non lude electra » Samedi 1 Jan 2011, 13:04

merci pour vos reponses
je sais que je ne pourrai ni lui faire prendre conscience de ses pbl psy, ni le convaincre qu'il est responsable des souffrances qu'il m'a fait endurer durant tant d'années (c'est moi la responsable de tt ses malheurs je dois me faire 1 raison de l'immuabilité de son raisonnement)
néanmoins il est un peu deboussolé en ce moment, c'est la bonne periode pour le convaincre d'aller ensemble voir 1 psy du couple afin de pouvoir se dire tout ce qu'on a été incapable de se dire durant tant d'années, je ne cherche pas de lui des excuses ni remords mais moi a soulager ma conscience plutot que de rester sur des non dits, cela me fera du bien, quand au reste je me suis blindée depuis longtemps sur ses propos, il s ne m'atteignent plus, j'ai decidé de changer de cap dans ma vie et ne plus souffrir donc je suis + forte pour voir venir toute attaque
nous avons deja discuter avant toute mediation concernant les enfants sachant que qq soit le jugement nos horaires nous permettront de nous arranger entre nous dans leur interet, je ne souhaites pas lui fermer la porte au nez et reste toujours a l'écoute concernant son besoi n de les voir, tant qu'il reste correct et ouvert de son coté
on verra ce que nous reserve 2011, l'interet qq soit nos differents et de toujours rester unie autour de nos enfants et toujours les soutenir chacun de son coté soit, mais avoir le même dialogue, en esperant ne pas etre trop utopiste

enfin merci pour vos reponses,
electra
Posteur arrivant
 
Messages: 2
Inscription: Mercredi 29 Déc 2010, 19:11

Re: psycologie de couple lors d'une séparation est ce utile

Message non lude Mercutio » Dimanche 5 Juin 2011, 19:04

va voir un psy pour toi

propose lui de trouver un accord pour vos enfants en présence d'un tiers (médiation familiale par exemple)


maintenant quand je lis que tu refuses que les enfants voient certains grands parents,
je me dis que tu dois être effectivement complètement hyper souple sur l'ouverture de ta porte du moment que c'est comme tu l'as décidé toi.
imagine toi qu'il fasse la meme chose ...
hein ?

et puis discute en directement avec ses parents (avec l'intermédiaire d'un tiers si nécessaire) pour voir quand ils veulent les lardons dans l'année (quelles vacances, combien de week end etc ...)

si ça se trouve ça n'est même pas à toi de tout décider et vous allez trouver une solution que tu n'envisageais même pas.
c'est beau la vie.
1.Que ta parole soit impeccable
2.N'en fais pas une affaire personnelle
3.Ne fait pas de suppositions
4.Fait toujours de ton mieux
5.Sois septique, mais apprends à écouter
Mercutio
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 730
Inscription: Mardi 14 Juil 2009, 14:27
Localisation: Dordogne


Retourner vers Questions à propos des problèmes de couple

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron