Dimanche 19 nov sur M6 : Zone Interdite Paternité :

Les actualités communiquées par le Bureau de l'association SOS PAPA (lecture seule)

Dimanche 19 nov sur M6 : Zone Interdite Paternité :

Message non lude Animateur SOS PAPA » Dimanche 19 Nov 2006, 12:23

Bonjour : pour info

Dimanche 19 nov ( ce soir ) sur M6 : Zone Interdite Paternité : secrets, mensonges et révélations

http://209.85.135.104/search?q=cache:nJ ... =clnk&cd=1

Zone Interdite - "Paternité : secrets..."

Paternité : secrets, mensonges et révélations


Au moins 1 enfant sur 30 ne serait pas celui de son père déclaré. Autrefois, ça faisait partie des secrets de famille, mais la révolution scientifique a changé la donne. Aujourd'hui, grâce à l'ADN, chacun peut connaître la vérité biologique. Des enfants nés de père inconnu se mettent à rechercher leur géniteur. D'autres apprennent que celui qui les a élevés n'est pas leur père biologique. En France, seul un juge peut ordonner une expertise génétique. On en fait près de 3000 par an. Mais pour être fixés plus vite, les pères inquiets se ruent sur les tests de paternité disponibles sur internet. Alors, comment être sûr de sa filiation ou de sa descendance ? Que signifie vraiment être père ? Quels bouleversements peut provoquer dans les familles l'irruption brutale de la vérité ? Zone Interdite a mené l'enquête.

Mon père est-il vraiment mon père ? : Un homme apprend brutalement qu'il n'est pas le père de la fillette qu'il élève depuis 7 ans. Un autre se découvre sur le tard père d'un enfant de 4 ans né d'une liaison furtive. Un troisième voudrait se voir reconnaître des droits de père sur une fillette qu'il n'a quasiment jamais vue. Il y a quelques années, toutes ces histoires seraient restées enfouies dans les familles. Mais les tests de paternité ADN permettent désormais d'identifier avec certitude la filiation d'un enfant. Pour les juges, la prise de sang qui permet de tracer l'ADN est même devenue un outil implacable pour trancher des conflits de filiation de plus en plus fréquents. A lui seul, le tribunal de grande instance de Paris traite actuellement près de 300 dossiers de ce type. En marge de la loi, ces tests sont également accessibles à n'importe qui sur internet. Il suffit d'envoyer des échantillons de salive pour faire réaliser un test par un laboratoire suisse ou espagnol. A l'arrivée du résultat, c'est l'équilibre des familles qui peut se trouver brutalement remis en question.
Reportage Régis Mardon, Marie Osena, Tac Presse

Benjamin : c'est mon fils, ma bataille : Mai 2000, à la maternité de Nancy : une femme accouche sous X d'un fils prénommé Benjamin. Un bébé qui est le fruit d'un amour interdit, car son père et sa mère sont déjà mariés, chacun de son côté, et déjà parents. La loi française autorise les mères à abandonner leur bébé à la naissance. Elles ont deux mois pour changer d'avis. Passé ce délai, le bébé est confié à l'Aide Sociale à l'Enfance. Benjamin n'a pas été repris par sa mère. Alors, avec la bénédiction de l'administration, il a été adopté par un couple de médecins. Ce que personne ne sait, c'est que pendant ce temps, Philippe Peter, son père biologique, le cherche. Il avait reconnu Benjamin avant sa naissance, par une déclaration de paternité en mairie. Mais la loi française protège l'anonymat des mères qui accouchent sous X et il n'existe pas de fichier national des déclarations de paternité... Cette incroyable histoire est celle d'une lutte contre l'absurdité de la machine administrative. L'histoire d'une bataille juridique qui va durer 6 ans et au cours desquels un enfant grandit. Pour la justice, c'est un cas de conscience : comment trancher entre liens du cour et liens biologiques ?
Reportage Géraldine Levasseur, Ludovic Siméon, Jean-Luc Guidoin, M6


http://www.teledusoir.com/fiche-program ... rdite.html

Zone interdite - Paternité : secrets, mensonges et révélations
Date : 19-11-2006
Heure : 20:50
Durée : 130 mn

Au moins 1 enfant sur 30 ne serait pas celui de son père déclaré. Autrefois, ça faisait partie des secrets de famille, mais la révolution scientifique a changé la donne. Aujourd'hui, grâce à l'ADN, chacun peut connaître la vérité biologique. Des enfants nés de père inconnu se mettent à rechercher leur géniteur. D'autres apprennent que celui qui les a élevés n'est pas leur père biologique. En France, seul un juge peut ordonner une expertise génétique. On en fait près de 3000 par an. Au sommaire : «Mon père est-il vraiment mon père ?» - «Benjamin : c'est mon fils, ma bataille» - «Recherche père génétique désespérement».


http://www.m6.fr/cms/display.jsp?id=p2_412622

Zone interdite

Au sommaire : "Mon père est-il vraiment mon père ?". Un homme apprend brutalement qu'il n'est pas le père de la fillette qui élève depuis sept ans. Un autre se découvre père sur le tard d'un enfant de quatre ans, né d'une liaison furtive. "Benjamin : c'est mon fils, ma bataille". En mai 2000, à la maternité de Nancy, une femme accouche sous X d'un enfant prénommé Benjamin. Les parents du garçon sont mariés chacun de leur côté. L'enfant a été adopté par un couple de médecins. Mais son père biologique le cherche. "Recherche père génétique désespérément". En France, le don de sperme destiné aux couples stériles repose sur l'anonymat du donneur. Un principe destiné à protéger les futurs parents. Mais aujourd'hui, plusieurs personnes nées d'une insémination artificielle veulent changer la loi.
Alain CAZENAVE
Président à la retraite de SOS PAPA
Animateur SOS PAPA
Posteur d'honneur
Posteur d'honneur
 
Messages: 609
Inscription: Mardi 1 Mar 2005, 19:58
Localisation: 84 bd Garibaldi 75015 PARIS

Retourner vers Actualités de l'association

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron